Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Condamné en appel, Toufik de Planoise lance une souscription

©damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir

Si les dommages-intérêts ont été ramenés de 800 à 160 €, Toufik de Planoise, a vu sa peine pour vandalisme confirmée en appel par le tribunal de grande instance. Le jeune homme de 22 ans était poursuivi après le dépôt de plainte en juin 2013 de la Ville de Besançon pour affichage sauvage. 

Publicité

Toufik et son avocat Me Randall Schwerdorffer ont donc vécu ce vendredi matin (14/11/14)  l'épilogue judiciaire de cette affaire "Toufik de Planoise" qui avait placardé sur de nombreuses gouttières et panneaux de la ville des affichettes prônant son site internet "libertaire et indépendant"

 "Nous ne portons pas plainte systématiquement, mais lorsque le phénomène perdure et s'accentue, c'est de notre devoir de réagir. Nous prenons des photos et portons plainte au commissariat" avait expliqué à l'époque le directeur du service voirie et déplacements. En juin 2013, lors du dépôt de plainte, le Front de Gauche bisontin avait soutenu le jeune homme en déclarant que Toufik ne devait pas servir de bouc émissaire.

Ce vendredi 14 novembre 2014, en appel, "malgré l'absence d'éléments communiqués à temps"  Toufik a été reconnu coupable de "vandalisme " et a été condamné à 70 de travail d’intérêt général et de 160 € de dommages-intérêts à verser à la Ville de Besançon. En première instance, le 4 juin 2014, il avait été condamné à verser 822 € à la Ville de Besançon. 

"Entre cette créance, les près de 700 € de frais d’avocat, et les 90 € de procédure pénale, je m’en tire au total avec un peu moins de 1 000 € spoliés, deux semaines de galère, et un casier alourdi désormais rédhibitoire à certaines fonctions…" indique Toufik de Planoise.  

Bientôt une souscription publique

 "L’avocate générale a conclut cyniquement que "je ne fais rien de ma vie et pour la société (…) je suis écœuré. Je suis le seul militant politique local, indépendant et précaire de surcroit, à avoir été poursuivi au pénal pour quelques affiches, alors que les espaces d'expression sont rares et dévoyés, et surtout le principe du mode sauvage utilisé abondamment et depuis des années y compris par les plaignants. C'est sans doute le message subversif plus que la bonne foi qui a été au cœur de ce dossier…"

 Pour payer ces frais, Toufik a décidé de lancer prochainement une souscription publique sous plusieurs formes. Des donateurs tels que des élus ou artistes se sont déjà fait connaître. Et le jeune homme compte bien publier la liste de ceux qui l'ont soutenu.

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mar, 12 Décembre 2017h
Librairie l'Autodidacte - Besancon
©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon