Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Conjoncture économique : une nouvelle accelération de la croissance mais l'emploi industriel ne s'améliore toujours pas

archives ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Juin 2015

Selon les chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Franche-Comté la production industrielle franc-comtoise a connu une nouvelle accélération de la croissance en juin2015. De plus, les entrées des commandes sont positives pour le neuvième mois consécutif. Toutefois, l’emploi industriel ne bénéficie pas de cette amélioration. Les anticipations d’activité restent favorables à court terme. Du côté des services marchands, on montre un second mois plus dynamique vraisemblablement suivi d’un palier durant l’été.

Publicité

Secteur de l'industrie 

Après le palier élevé en mai, l’activité industrielle globale montre une forte vigueur en juin. La demande augmente et l’appréciation des carnets par les chefs d’entreprise s’améliore encore. L’utilisation des capacités de production progresse nettement. Les

prix de certaines matières premières augmentent mais sans répercussion sur les prix de vente. En revanche, le niveau des effectifs industriels reste stable. Une nouvelle progression de l’activité est attendue à courte échéance. 

Secteur de la fabrication de denrées alimentaires et de boissons

A la faveur, notamment, d’une demande un peu plus soutenue, l’activité globale du mois de juin a progressé, au-delà même des attentes du mois dernier. Les carnets de commandes sont conformes aux attentes. Les effectifs se renforcent légèrement depuis deux mois notamment en vue d’assurer la continuité d’activité durant les congés d’été. Les prévisions font état d’une activité étale dans les semaines à venir. 

Secteur de l'équipements électriques, électroniques, informatiques et autres machines 

La production du secteur a légèrement progressé en juin tout comme les entrées de commandes. L’appréciation du niveau de commandes reste assez satisfaisante. Les industriels prévoient un maintien de l’activité à court terme.

Secteur des matériels de transport 

L’activité du secteur de la fabrication des matériels de transport s’est fortement développée en juin, atteignant des niveaux inédits depuis plusieurs années. Les entrées de commandes se renforcent encore et l’appréciation des carnets est très satisfaisante. L’emploi ne progresse pas dans les mêmes proportions. Une poursuite de cette tendance favorable de l’activité est espérée à court terme. 

Secteur des services marchands

Le volume d’affaires des services marchands s’inscrit à nouveau en hausse, bien que dans de moindres proportions. le secteur de l’intérim continue d’alimenter de façon plus soutenue la demande. Peu d’évolutions sont constatées tant sur les prix que sur les trésoreries et les effectifs demeurent globalement stables. À court terme la stabilité des indicateurs devrait prévaloir. 

Secteur du bâtiment 

L’activité globale du bâtiment est comparable à celle du trimestre précédent mais se situe encore en retrait par rapport à la même période de 2014, ce pour le cinquième trimestre consécutif.

Pour le gros œuvre, l’activité se maintient d’un trimestre à l’autre mais baisse légèrement en comparaison de la même période de l’an passé. Les prix résistent malgré une forte concurrence relevée au sein du secteur. Les carnets de commandes se reconstituent très légèrement laissant pressentir une évolution favorable de l’activité à venir.

Le second œuvre a connu une activité étale d’une période à l’autre, mais s’inscrit, lui aussi, en léger repli au regard du second trimestre 2014. Quelques signatures pour de nouveaux chantiers

viennent améliorer le niveau des carnets de commandes, estimé correct. Les professionnels du secteur anticipent une assez nette progression d’activité au cours des prochaines semaines. 

Secteur des travaux publics 

Après une longue période de ralentissement de l’activité, ce second trimestre de 2015 affiche une stabilisation, alimentée notamment par de petits chantiers. Les effectifs ont été légèrement renforcés par de l’intérim. Les carnets demeurent cependant courts.

La diminution des appels d’offres tout comme des constructions neuves accentue la concurrence sur les chantiers de moindre ampleur, et pèse sur les prix des devis. La situation devrait restée relativement équivalente au court du prochain trimestre. 

(Source : Banque de France)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille