Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

CA de l'Université de Franche-Comté : une volonté de "renouer le dialogue" semble se dessiner...

- cliquez sur l'image pour agrandir

Un nouveau conseil d'administration de l'Université de Franche-Comté s'est déroulé lundi 27 février 2017 au Rectorat à Besançon, suite au blocage du dernier conseil le 14 février dernier. Les représentants syndicaux ont exprimé leurs revendications à travers un discours lu au président de l'université Jacques Bahi. 

Publicité

Préalablement à l’examen de l’ordre du jour, les représentants syndicaux ont fait valoir leur exigence d’ouvrir le dialogue sur les revendications suivantes :

  • "retrait des plaintes contre les 19 militant.e.s" ;
  • "renoncement à toute procédure disciplinaire contre les 16 étudiant.e.s de l’UFC" ;
  • "mise en place d’un débat public avec la communauté universitaire sur l’application de la réforme du master". 

"Il ne s'agissait pas d'un mouvement extérieur à l'université" 

Dans la réponse apportée par Jacques Bahi, les syndicats (CGT, FO, SNESUP FSU, UNEF, SUD et Solidaires Etudiant-e-s) "déplorent ses propos alarmistes concernant la « Maison de l’université ». Faisant référence au mouvement de protestation de l’UFR SLHS du 1er semestre 2016-2017 contre l’annonce d’un plan d’austérité draconien incluant la fermeture de plusieurs formations, il a évoqué un « monde extérieur » dangereux et les données sensibles abritées à la MDU."

Pour l'intersyndicale, "il ne s’agissait pas d’un mouvement extérieur à l’université et les actions votées en AG de manifester à la MDU ont toutes été parfaitement pacifiques ! Nous rappelons qu’étudiant.e.s et personnels, nous sommes l’université, que la présidence n’est pas un bunker et que le président, élu par cette communauté, en fait partie tout en la représentant."

Et d'ajouter qu'elle "regrette que le retrait des plaintes soit laissé à la seule initiative des plaignant.e.s. Nous appelons ces personnes à le faire." 

Une volonté des parties de "renouer le dialogue" 

Par ailleurs, le recteur, qui a reçu une délégation, aurait "laissé entendre qu’il userait de son influence pour que ces plaintes soient retirées", selon un communiqué de l'intersyndicale. 

Les syndicats disent "surtout prendre acte des annonces du président et de sa volonté de renouer les fils du dialogue" :

  • le conseil de discipline n’a pas été saisi et ne le sera vraisemblablement pas, le président n’ayant pas même demandé les noms des étudiant.e.s impliqué.e.s dans l’action du 14 février ;
  • une table ronde avec l’ensemble des syndicats de personnels et étudiant.e.s de l’UFC sera prochainement organisée afin de "sortir par le haut" de cette crise ;
  • une commission chargée de faire un bilan au bout d’un an de l’application de la réforme des masters sera mise en place. 

Selon l'intersyndicale, "Le point principal de ce conseil d’administration, la sélection à l’entrée du master, a été largement débattu, sans que de réelles réponses n’aient été apportées. Le conseil d’administration a adopté par 19 voix pour et 9 voix contre la résolution présentée ce jour par l’équipe présidentielle." 

Enfin, les syndicats appellent "au respect de la franchise universitaire, mise à mal avec la présence massive de policiers à l’université lors de l’inauguration de la MSHE lundi après-midi, et du principe d’autonomie acquis avec la loi Faure de 1968, mis à mal avec la délocalisation du CA au rectorat."

(Communiqué)

Alexane

Articles liés

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Jeu, 24 Mai 2018 19h30
12 rue de la famille, 25000 besancon - besancon
Banderolle rêvée par Jean Pierre Thiébaud
Mer, 23 Mai 2018 17h00 - Jeu, 24 Mai 2018 20h00
faculté des lettres rue megevand - Besançon
Jeu, 24 Mai 2018 20h30
HABITAT JEUNES LES OISEAUX - Besançon
Jeu, 24 Mai 2018 20h30 - 21h30
MICROPOLIS - Besançon
Jeu, 24 Mai 2018 18h30 - 22h00
MA NATURO CUISINE 97 GRANDE RUE BESANÇON - Besançon