Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Conseil régional: le budget repasse sous la barre des 500 millions d’euros

L'hémicycle régional ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Le budget régional 2011 sera examiné par les 43 conseillers régionaux à partir de jeudi matin à Besançon. Il est en baisse de 4% par rapport à 2010.

Publicité

« C’est à la fois le premier budget du mandat et le premier budget qui signe la quasi disparition de notre autonomie fiscale. Il nous reste 12% de marge d’autonomie ». Le constat de Marie-Guite Dufay, présidente PS du conseil régional, est amer. Elle a avoué être dans « le brouillard» en présentant ce mercredi à la presse le budget 2011 de la Région qui s’élève à 492,8 M€ contre 513,2 M€ cette année, soit une baisse de 4%. Il était de 510 M€ en 2009 et de 475 M€ en 2008.
Avec la suppression de la taxe professionnelle, les ressources fiscales votées par la Région ne financent plus que 12% du budget régional. Elles sont constituées des recettes de la taxe sur les cartes grises, qui passe de 32€ à 36€ par CV, pour un gain de 4M€ sur un total de 36 M€. Deuxième possibilité, la part modulable classique de la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) votée en novembre (12,3 M€), ainsi que la part complémentaire de TIPP dénommée Grenelle (12,3 M€) destinée au financement du TGV Rhin-Rhône.
Au total, les ressources fiscales encore voté par la Région s’élève à 60,6 M€ sur 498,8 M€. Le reste est constitué de 110,4 M€ de ressources compensatoires liées à la réforme de la taxe professionnelle, aux compensations et dotations de l’Etat (267 M€), de l’emprunt (40 M€) et autres (14,7 M€).
«Tout en ayant les ailes rognées par l’Etat, nous devons continuer à avoir des ambitions. C’est pourquoi, c’est la première fois que le budget de fonctionnement n’augmente pas ». Pour maintenir les investissements, il faut en effet restreindre les dépenses de fonctionnement. « L’ensemble des lignes budgétaires es touché. On a lissé partout dans les moyens généraux», a souligné la présidente en pointant notamment le budget de la communication, sujet sensible sur lequel l’opposition ne cesse de chipoter, qui baisse de 13% en dehors de la partie liée à l’arrivée du TGV en décembre 2011.

La Région ne sera plus présente avec un stand à la Foire Comtoise, Franche-Comté Magazine réduit le nombre de ses parutions et le partenariat avec le FC Sochaux est amputé de 10%... Il y a aussi la suspension du festival Bancs Publics.
La Région se serre donc la ceinture au moment où l’Etat, dans une démarche qualifiée d’intéressante par Marie-Guite Dufay, provoque des projets à cofinancer dans le cadre du grand emprunt tout en diminuant globalement les recettes régionales. Un paradoxe que la présidente n’a de cesse de pointer. « On est dans une incohérence extrême », lâche-elle la tête toujours dans « le brouillard ».
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille