Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Corps démembré retrouvé dans les Landes: un suspect détenu en Suisse

Photo d'illustration ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Un ressortissant dominicain de 39 ans, arrêté début juillet en Suisse, est le suspect principal dans l'affaire du corps démembré d'une "mule", un passeur de drogue, retrouvé le 13 juillet dans une valise à Tarnos (Landes), a-t-on appris ce vendredi 12 décembre 2014.

Publicité

Domicilié à Gijon (nord-ouest de l'Espagne), ville d'origine de la victime espagnole de 38 ans, le suspect avait été interpellé par les douanes suisses le 9 juillet, en possession de plus d'1 kg de cocaïne. Il a été incarcéré en Suisse dans l'attente de son jugement pour détention de stupéfiants.

Quatre jours plus tard, à quelque 900 km de là, un corps démembré était retrouvé dans une valise par un joggeur, dans une zone boisée de Tarnos. Des recherches avaient permis de retrouver le lendemain la tête, manquante, non loin de la valise.

Collaboration entre la gendarmerie, la police espagnole et les douanes suisses

La collaboration entre gendarmes de la section de recherches de Pau, police espagnole et Douanes suisses a permis d'établir que la cocaïne interceptée en Suisse est la même que celle qui a causé la mort par overdose de l'Espagnol avant son démembrement, a-t-on indiqué de même source, confirmant une information du quotidien Sud-Ouest.

Trois boulettes de drogues, dont une percée, avaient été retrouvées dans le ventre de la victime lors de l'autopsie. Et l'ADN du Dominicain a été identifiée sur l'emballage des boulettes de cocaïne ingérées par l'Espagnol. Le Dominicain est soupçonné par les enquêteurs d'avoir découpé le corps de la mule pour récupérer les boulettes, après la mort du passeur, par overdose, lors du trajet. Celui-ci aurait été chargé d'acheminer la drogue de Gijon vers la Suisse, vraisemblablement pour le compte d'une tierce personne.  Privé de sa "mule", le Dominicain aurait ensuite tenté de passer seul la drogue en Suisse.

 La justice française --le parquet de Dax initialement saisi-- pourrait se dessaisir de l'affaire dans les semaines à venir au profit de ses homologues suisse ou espagnole, car la mort et le dépeçage du passeur sont vraisemblablement intervenus avant franchissement de la frontière franco-espagnole, et la cocaïne a été quant à elle été retrouvée en Suisse, a expliqué une source judiciaire.

Damien

Autres faits divers

7 décembre 2017 à 07:25
4 décembre 2017 à 17:38

Votre météo avec

Evénements de Suisse