Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Crime du Café de Théâtre : l'heure de la reconstitution des faits

Le meurtre de Pascal Legal a suscité une vive émotion à Besançon (archives) ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir

Juge d'instruction, parquetier et enquêteurs de la police judiciaire de Besançon ont procédé, ce mercredi 16 janvier 2013, la reconstitution du meurtre du patron du Café du Théâtre en présence de l'assasin présumé.

Publicité

Pascal Legal, 44 ans, originaire de Bretagne, avait été retrouvé mort le 14 novembre à son domicile, situé au-dessus de son café, près de la faculté de lettres de Besançon. L'annonce de la disparition du patron du Café du Théâtre, bar mythique du centre-ville de Besançon, avait suscité une vive émotion parmi les bisontins, très attachés à cet établissement gay-friendly, fréquenté aussi bien par la population étudiante et universitaire que par la communauté homosexuelle.

Le principal suspect présent...

   La reconstitution est l'un des derniers actes de l'instruction judiciaire avant le renvoi de l'affaire devant les assises du Doubs, probablement dans les mois qui viennent. "Elle a permis de conforter, dans l'ensemble, la version et les propos de mon client, qui émet le souhait de s'expliquer", a indiqué l'avocat du jeune homme, Me Julien Vernet.

   L'assassin présumé, un jeune homme de 24 ans, mis en examen pour "homicide volontaire avec préméditation" et placé en détention provisoire, a reconnu dès le début de l'enquête avoir poignardé de 99 coups de couteau le cafetier Pascal Legal, auquel il vendait ses charmes. D'après son conseil, "il affirme n'avoir jamais eu la sensation de donner autant de coups".

   Lors de son audition, le mis en cause avait déclaré avoir agi par "vengeance" en raison d'un "différend". "Il y avait un contentieux entre ces deux hommes qui a mal tourné", estime Me Vernet, sans vouloir révéler la teneur de ce différend, par "respect du secret de l'instruction et par respect pour (son) client". "Il regrette, il ne voulait pas en arriver là", assure l'avocat.

Un autre homme, âgé de 31 ans, avait été mis en examen pour "proxénétisme" et laissé libre sous contrôle judiciaire. Ce dernier est suspecté d'avoir mis en relation Pascal Legal et son agresseur en échange d'argent.

   Des centaines de bisontins avaient tenu à rendre hommage à Pascal Legal en déposant des fleurs, des bougies et des messages en sa mémoire devant le Café du Théâtre, qui a récemment rouvert ses portes.

Léon

Autres faits divers

15 décembre 2017 à 20:32
14 décembre 2017 à 18:46
13 décembre 2017 à 10:57

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Sam, 16 Décembre 2017 15h00 - 17h00
LIBRAIRIE L'INTRANQUILLE PLAZZA - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 17h00
Eglise Adventiste Besançon - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 15h00 - 18h00
TRIVIAL COMPOST - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 19h00
LES PASSAGERS DU ZINC - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 20h30
MICROPOLIS - Besançon