Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le Jura, le Doubs et le Territoire-de-Belfort passent à droite. La Haute-Saône résiste

Et si la politique était faîte par le peuple ? ©Roman - cliquez sur l'image pour agrandir

En Franche-Comté, la droite a ravi dimanche à la gauche les départements du Doubs, du Jura et du Territoire-de-Belfort à l'issue du second tour des départementales. Seul le département de la Haute-Saône reste acquis au Parti socialiste. Dans les quatre départements de la région, les électeurs ont été légèrement plus nombreux à se déplacer pour le second tour que pour le premier tour. Le Front national, qui s'était qualifié pour le deuxième tour dans 50 dans 62 cantons de Franche-Comté, n'a remporté aucun canton. 

Publicité

Dans le Doubs, la droite remporte 12 des 19 cantons du département, selon les résultats définitifs transmis par la préfecture. "Il semble que la victoire des forces de droite soit nette, la majorité est perdue", a déclaré le président PS du Conseil général sortant Claude Jeannerot, relevant que la gauche avait perdu "quatre des six cantons de Besançon", capitale régionale traditionnellement à gauche. "Je note qu'il n'y a aucun élu FN, c'est une victoire des forces républicaines", a-t-il ajouté."La majorité est perdue. C'est pour moi une grande déception". "Les électeurs du FN semblent s'être reportés de manière massive sur les candidats UMP", a-t-il ajouté. 

 La droite remporte 6 des 9 cantons du département du Territoire-de-Belfort, selon les résultats définitifs de la préfecture. "Le Conseil général bascule à droite", a déclaré  le secrétaire départemental et député-maire UMP de Belfort, Damien Meslot.  "C'est une grande victoire pour l'UMP qui, en 10 ans, a conquis dans le Territoire-de-Belfort les trois sièges parlementaires, la ville, la communauté d'agglomération et maintenant le département", s'est-il réjoui.Candidat à Belfort, M. Meslot a été battu par le candidat MoDem Christophe Grudler. 

Dans le Jura, le PS a été largement battu par l'union de la droite et du centre qui a remporté 14 des 17 cantons.  Dans le département du Jura, le PS a été largement battu par l'union de la droite et du centre qui a remporté 14 des 17 cantons. . La droite est donc en mesure d'administrer le département du Jura", a déclaré sur France 3 Franche-Comté M. Pernot, élu UMP dans le canton de Champagnole et pressenti pour être le futur président.

Christophe Perny (PS), le président de l'exécutif sortant défait, a annoncé  qu'il quittait le PS et la politique. M. Perny n'a pas été réélu dans le canton de Lons-le-Saunier (2).

"En Franche-Comté, comme dans le reste de la France, le désaveu de la gauche est cinglant", a estimé dans un communiqué Alain Joyandet, candidat UMP en Bourgogne-Franche-Comté à l'élection régionale de décembre prochain.

Seul le département de la Haute-Saône reste dans l'escarcelle du PS qui a gagné 11 des 17 cantons. "Nous avons traversé le couloir de la mort tous ensemble et nous sommes arrivés au bout", a déclaré le président sortant Yves Krattinger (PS), qui a dit avoir "livré la plus difficile de (ses) batailles". 

Damien

Votre météo avec

Evénements de DOUBS

Jeu, 14 Décembre 2017 15h00
Salle La Crochère - Autechaux-Roide
Claudio Capéo I Axone
Jeu, 14 Décembre 2017 20h00 - 23h00
L'Axone - Montbéliard
©Alexane Alfaro
Lun, 11 Décembre 2017 0h00 - Ven, 15 Décembre 2017 0h00
AGENCE BABYCHOU SERVICES - Saint-Vit
Ven, 15 Décembre 2017 10h00 - 12h00
Vuillafans - Vuillafans
Ven, 15 Décembre 2017 17h30 - 20h30
Tuilerie de Vaire-Le-Petit - Vaire-le-Petit