Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Des bulletins de l'UMP invalidés après leur envoi par la commission de propagande

- cliquez sur l'image pour agrandir

Les bulletins des candidats UMP du canton de Delle (Territoire-de-Belfort) ont été déclarés nuls après leur envoi officiel aux électeurs par la commission de propagande, a dénoncé jeudi 19 mars 2015 l'UMP, à trois jours du premier tour des départementales.

Publicité

Dans le canton de Delle-Beaucourt, le nom du candidat UMP Frédéric Rousse apparaît avant celui de son alter ego féminin Marie-Lise Lhomet, contrairement à la règle de l'ordre alphabétique du binôme qui s'applique pour les départementales, a indiqué à l'AFP M. Rousse, qui reconnaît une "erreur".

La commission de propagande, qui a vocation à vérifier les bulletins de vote, a "validé" ces bulletins erronés et la préfecture du Territoire-de-Belfort les a officiellement envoyés aux électeurs, affirme le candidat. Or, après leur envoi à l'ensemble des électeurs du canton, "ces bulletins ont été déclarés nuls par la préfecture au motif que (les) noms n'apparaissent pas dans l'ordre alphabétique", regrette-t-il. L'UMP souligne que selon l'article R.38 du code électoral, la commission n'envoie que les bulletins qu'elle juge conformes au code électoral et dénonce l'invalidation des bulletins a posteriori.

Selon le parti, la préfecture, pour le compte de la commission de propagande, a envoyé un message aux maires du canton indiquant qu'ils devaient considérer comme nuls les bulletins erronés. "Nous avons réédité des bulletins de vote corrects, mais les autorités de l'État refusent de renvoyer le bon bulletin aux gens", dénonce Frédéric Rousse, jugeant "inadmissible" une attitude qui selon lui "altère la sincérité du scrutin""Les services de l'État entravent la liberté de vote des gens qui vont aller voter avec un bulletin faux, validé par la préfecture", ajoute-t-il, appelant les électeurs à voter uniquement avec les bulletins réédités déposés en mairie.

Contactés par l'AFP, la préfecture et le président de la commission de propagande du Territoire-de-Belfort n'ont pas souhaité s'exprimer, faisant valoir leur droit de réserve en période électorale. L'UMP a fait part de son intention de saisir la justice administrative.

(Source : AFP)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de territoire de belfort