Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Des municipales aux départementales : le PS de Besançon s'en prend à Jacques Grosperrin

Jacques Grosperrin ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Jean Sébastien Leuba, le 1er secrétaire de la section du parti socialiste de Besançon n'a pas du tout apprécié (mais alors pas du tout !) l'analyse du sénateur UMP Jacques Grosperrin au lendemain des élections départementales.

Publicité

C'est le jeu de la communication politique. L'UMP Jacques Grosperrin s'est félicité au lendemain des résultats des départementales du score de l'union de la droite et du centre dans le Doubs et notamment à Besançon.

L'impulsion des municipales suit son chemin... Je suis très heureux des résultats des élections départementales pour...

Posted by Jacques Grosperrin on mardi 31 mars 2015

Une analyse que ne partage pas Jean-Sébastien Leuba qui semble regretter la "nationalisation" d'un débat "occultant" les enjeux locaux. Ce que le PS de Besançon  ne peut toutefois pas imputer aux candidats de l'Union de la droite et du centre. Le jeu politique est ainsi fait en France…

Cependant, le PS de Besançon souhaite remettre les pendules à l'heure en revenant sur les chiffres des élections : 9825 suffrages au premier tour pour les binômes PS contre 8018 à l'alliance UMP UDI Modem et 15 861 suffrages contre 9506 suffrages à l’UMP-UDI. "Le Parti Socialiste a certes perdu ces élections, mais les candidats de l’UMP-UDI ne dépassent pas 51,84%, 52,06%, 52,70 %, et 53,62% sur l’agglomération, ils disparaissent du second tour de deux cantons alors qu’il y avait une vague bleue au niveau national !"

Au-delà des chiffres, Jean-Sébastien Leuba s'émeut de la réaction de satisfaction de Jacques Grosperrin qui selon lui a choisi le terrain de "la polémique".  "Jacques Grosperrin prétend avoir insufflé un esprit de rassemblement aux élections municipales... alors qu’il a échoué comme tête de liste dans ce scrutin ! Tout comme il a échoué dans son espoir de présider l’agglomération. Il aurait également - toujours selon lui - insufflé ce même esprit aux élections sénatoriales... alors qu’il a privilégié sa personne et divisé la droite puisque son suppléant aux législatives, Jean-François Longeot, s’est imposé comme sénateur dans le département contre l’appareil UMP !"  s'étonne-t-il dans un communiqué. "De quel esprit parle-t-il enfin, alors qu'aux élections cantonales et aux élections législatives, Jacques Grosperrin a perdu contre un candidat EELV soutenu par le Parti socialiste ?"

Le 1er secrétaire de la section du PS de Besançon déclare finalement vouloir défendre les intérêts de la capitale comtoise à la veille de la fusion des régions Bourgogne Franche-Comté. "C’est en tout cas dans ce combat régional, Pour et Avec les bourguignons et les Francs-comtois, que les socialistes bisontins souhaitent s'engager ; car au regard du taux d'abstention et de la montée du Front national, les citoyens n'ont jamais eu autant besoin de responsables politiques républicains et non de polémistes…."

Pas sûr, effectivement, que ces polémiques  politico-politiciennes, à coups de petites phrases et de communiqués, réconcilient vraiment  les citoyens bisontins avec le débat démocratique. 

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mathieu SLOL
Jeu, 14 Décembre 2017 18h30
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017 20h00
SALLE BATTANT 48 rue Battant - 25000 Besançon - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017 20h30
HABITAT JEUNES LES OISEAUX - Besançon
Ven, 8 Décembre 2017 0h00 - Ven, 15 Décembre 2017 0h00
19 rue Alain Savary, Besançon TEMIS - Besançon
© DR
Ven, 15 Décembre 2017 20h30
2 Place du Théatre besançon - Besançon