Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Destruction de nids d’hirondelles : la LPO en appelle aux témoins

Hirondelles de fenêtre au nid ©Georges Lignier - cliquez sur l'image pour agrandir
Comme chaque année, à Besançon, comme dans toute la France, des nids d’hirondelles et de martinets sont détruits. Cela est pourtant totalement illégal et passible d’amendes et de peines d’emprisonnement comme le rappelle la Ligue pour la protection des oiseaux de Franche-Comté. Laquelle demande aux témoins de telles infractions de le signaler.

Publicité

Une fois de plus, la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) de Franche-Comté lance un cri d’alarme. 

«Si nous sommes nombreux à guetter le retour de migration des hirondelles et des martinets, pour certains, ces oiseaux constituent une gêne, en raison des salissures que leurs déjections peuvent laisser sur les façades des maisons, des immeubles, dans les dépendances ou les étables où ils viennent nicher. Pour régler le problème, ils détruisent alors leurs nids! D’autres encore subissent le même sort au cours de travaux d’entretien d’immeubles (ravalement de façade, réfection de toiture, etc.) ou de réhabilitation de quartiers, réalisés par des promoteurs, des syndicats de propriétaires, etc.», expliquent ses responsables.

Six mois de prison
Et de rappeler que des telles destructions sont illicites et lourdement condamnées: «… toutes les espèces d’hirondelles, des plus communes au plus rares, sont protégées par la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature, aujourd’hui codifiée par le code de l’environnement et un récent arrêté ministériel datant du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l’ensemble du territoire. Les martinets sont également protégés Il est donc interdit de porter atteinte aux individus, à leurs nids et à leurs couvées. Dans le cas des hirondelles, par exemple, tout auteur d’une infraction est passible d’une amende de 9.000 euros et d’une peine d’emprisonnement de six mois

Une chute de 40%
Précisant qu’il suffit d’installer une planchette au-dessous des nids pour éviter les salissures et qu’il est souhaitable de ne pas entreprendre de travaux de rénovation de bâtiments en période de nidification (avril à août), la LPO  rappelle que les hirondelles et les martinets connaissent actuellement un déclin alarmant en France, du fait des traitements employés par l’agriculture intensive, mais aussi de la profonde altération des habitats et la destruction des nids. «Entre 1989 et 2007, les effectifs d’hirondelles rustiques et de fenêtre ont chuté, chacun, de près de 40 %», révèle l’association qui demande à tous d’être attentif.

Appel à témoins
A cette fin, la LPO lance un appel à chacun : «Si vous êtes témoin d’atteintes portées à ces oiseaux, vous pouvez agir directement :
- dans un premier temps, vous pouvez intervenir auprès des personnes responsables en tentant de les sensibiliser à la sauvegarde des nids en informant en parallèle la LPO de vos démarches,
- si ces personnes ne se montrent pas coopératives ou s’il y a urgence, vous pouvez alerter le service départemental de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage), organisme chargé de la police de l’environnement notamment des espèces protégées.»
miss.dom

Votre météo avec

Evénements de Besançon

© DR
Ven, 15 Décembre 2017 20h30
2 Place du Théatre besançon - Besançon
Ven, 15 Décembre 2017 20h30
l'Antonnoir - Besançon
image d'illustration © Vedette de Besançon
Sam, 16 Décembre 2017h
Pont de la République - Besançon
©DR
Sam, 16 Décembre 2017h
rodia - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 15h00 - 17h00
LIBRAIRIE L'INTRANQUILLE PLAZZA - Besançon