Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Discours de François Hollande au Congrès : les réactions des politiques en Franche-Comté

François Hollande au Congrès à Versailles lundi 16 novembre 2015 ©Président de la République - Twitter - https://twitter.com/gouvernementFR - cliquez sur l'image pour agrandir

Le président de la République François Hollande a fait un discours devant le Congrès à Versailles ce lundi 16 novembre 2015, trois jours après les attentats de Paris. Il a Les réactions… 

Publicité

Parmi les annonces déclarées devant le Congrès : 

  • La déchéance de nationalité aux binationaux "nés en France" en cas de terrorisme et des explusions facilitées
  • Des frappes intensifiées en Syrie
  • Des créations de postes : 5 000 emplois de plus dans la police et la gendarmerie, 2 500 dans la justice et 1 000 dans les douanes, puis la réduction des effectifs militaires suspendue
  • Les élections régionales et COP 21 sont maintenues
  • Une rencontre avec Obama et Poutine
  • Une réforme constitutionnelle pour la faire "évoluer" dans le but de "permettre aux pouvoirs publics d'agir conformément à l'état de droit, contre le terrorisme de guerre"
  • Un chantier législatif pour la légitime défense des policiers dans le cadre de l'état de droit
  • Un renforcement des contrôles aux frontières de l'Europe
  • Le conseil de sécurité de l'ONU convoqué 

Les réactions politiques 

  • Alain Joyandet (sénateur de Haute-Saône LR)

Des mesures qui vont dans le bon sens.Mais avait-on besoin d'un congrès sans vote où l'on nous annonce un nouveau congrès?#CongrèsVersailles

— Alain Joyandet (@AJoyandet) 16 Novembre 2015


Pacte de sécurité : rien sur l'islam radical en #France. Rien sur les lieux de culte radicaux et leurs imams. #CongrèsVersailles

— Alain Joyandet (@AJoyandet) 16 Novembre 2015

  • Damien Meslot (député-maire de Belfort LR) est "déçu"

" Je suis resté sur ma faim après ce discours. En effet, j’approuve le décret instituant l’état d’urgence et les contrôles aux frontières.

Je me réjouis que le Gouvernement décide de mettre en place les déchéances de nationalités pour les binationaux impliqués dans le terrorisme et décide enfin de constituer une coalition avec les Russes en Syrie.

Mais tout cela arrive bien tard et nous le demandions depuis les attentats de janvier.

Je regrette que le Président n’ait pas pris la décision de mettre en rétention toutes les personnes faisant l’objet d’une fiche S et ceux qui ont séjourné en Syrie, car à ce stade de l’enquête tous les terroristes identifiés avaient fait un déplacement en Syrie.

Enfin, je refuserai de voter la modification de notre Constitution demandée par le Président de la République, car cette modification n’a aucun sens. La Constitution de 1958 donne tous les moyens à l’exécutif pour faire face à une crise.

Cette modification est une bien piètre manœuvre politique dans le contexte difficile que nous connaissons. Ce qu’il faut ce n’est pas une modification de notre Constitution, mais une vraie volonté d’éradiquer l’État islamique.

J’attends de voir concrètement ce que décidera notre Président, mais je suis déçu par le manque d’épaisseur de sa prestation et par le caractère plus ou moins flou de certaines de ses décisions"

Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille