Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Les corps repêchés en Saône-et-Loire sont bien ceux d'une mère et de ses deux enfants disparus

©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Les corps repêchés mardi 22 mars 2016 dans un canal entre Ciry-le-Noble et Génelard (Saône-et-Loire) sont ceux d'une mère et de ses deux enfants, disparus depuis fin janvier, a indiqué mercredi le parquet de Mâcon.

Publicité

"Les identités des personnes découvertes sont celles de Mme Sophie Zizzotto, née le 15/07/1976, et de ses deux enfants âgés de 3 et 7 ans", a annoncé le parquet dans un communiqué, en précisant que les papiers d'identité des disparus avaient été découverts dans le véhicule.

Des analyses ADN sont également en cours pour confirmer cette découverte. Mardi, "dans le cadre de fouilles systématiques de plans d'eau", la gendarmerie fluviale a découvert dans le canal du Centre entre Ciry-le-Noble et Génelard (Saône-et-Loire) un véhicule et trois corps, dont ceux de deux enfants.

Disparus depuis fin janvier 2016

Sophie Zizzutto, 39 ans, résidait à Saint-Romain-sous-Gourdon (Saône-et-Loire), à environ dix kilomètres du lieu de la découverte des corps. Elle avait été vue pour la dernière fois quand elle était allée chercher à l'école ses deux enfants, une fillette de 7 ans et un garçon de 3 ans, le 28 janvier en fin d'après-midi.

Leur disparition avait été signalée le 31 janvier par son ex-mari, inquiet de ne pas parvenir à la joindre. Décrite comme "fragile psychologiquement", la mère de famille était partie sans son téléphone portable et aucun mouvement bancaire n'avait été observé depuis sa disparition.

Les causes "pas encore connues"

Selon le parquet, les causes de ce drame ne sont "pas encore connues". "Les enquêteurs n'ont pas noté de traces évidentes de violences sur les corps et leur immersion dans cette partie du canal peut être évaluée comme remontant à une trentaine de jours", ajoute-t-on.

Une autopsie, ainsi que des prélèvements toxicologiques, doivent être réalisés mercredi. Considérées comme "inquiétantes", les disparitions de Mme Zizzutto et ses enfants avaient donné lieu à l'ouverture d'une information judiciaire. Après la macabre découverte, il a été mis fin à cette procédure, devenue une enquête en "recherches des causes de la mort".

(Source : AFP)
Alexane

Autres faits divers

7 décembre 2017 à 07:25
4 décembre 2017 à 17:38

Votre météo avec

Evénements de bourgogne