Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

DOSSIER : La mutation de la zone commerciale des Marnières

©DR cagb - cliquez sur l'image pour agrandir
©DR cagb - cliquez sur l'image pour agrandir
©DR cagb - cliquez sur l'image pour agrandir

Dans une ambiance verte, sept nouvelles enseignes devraient sortir de terre entre l’actuel Carrefour Chalezeule et le magasin Brico-Dépôt afin de rééquilibrer et de rajeunir l’offre commerciale à l’entrée Est de Besançon. Début des travaux en 2010. Livraison prévue à partir de 2013

Publicité

La zone commerciale qui longe la route de Belfort (RD 683) fait pâle figure et a bien besoin d’un bon lifting. Porté par la Communauté d’Agglomération, le projet de restructuration de la zone commerciale des Marnière va voir la vie en vert ! Sur quatre offres reçues, le conseil du Grand Besançon a choisi mercredi soir la société Ségécé / Klépierre pour la mise en œuvre de l’opération.

Qu’est-ce qui va changer ?

Le paysage

La zone va s’étendre de Brico Dépôt jusqu’à la nouvelle galerie marchande de Carrefour. Des rochers jusqu’à la vallée du Doubs, les bâtiments vont offrir une nouvelle vue avec pour ambition de magnifier l’environnement.

Le projet va suivre la pente douce du terrain et fera la place à trois arrêts du TCSP (transport collectif en site propre) à des pistes cyclables et à de larges chemins piétonniers devant les parkings.

La SPA va déménager à quelques mètres de là pour s’installer en lisière de forêt où l’on pense même aménager un parcours santé.

L’offre commerciale

1. Extension de la galerie marchande sur 13 000 m² avec l’arrivée d’un restaurant et d’une moyenne surface (Ouverture en 2013 puis en 2015 pour la deuxième tranche). C’est Carrefour qui en sera le maitre d’œuvre, Ségécé ne se chargera que de la valoriser de 4.5 ha autour de l’hypermarché.

2. La construction de sept nouvelles enseignes. 20 000 m² de surface de vente supplémentaire vont voir le jour entre Carrefour et Brico Dépôt. Plus de 50 % des espaces commerciaux seront dédiés à l’équipement de la maison(électroménager, ameublement, sanitaire haut de gamme, décoration et éventuellement une jardinerie).

Le reste de l’offre sera dédiée au sport-loisirs (sport, sportswear, jeux et détente pour enfants…) et à l’équipement de la personne (habillement, optique)

Aucune délocalisation d’enseigne du centre ville n’est envisagée.

Combien ça coûte ?

Environ 70 millions d’euros.

Les dépenses d’aménagements sont estimées à 18 millions d’euros. Ségécé devient aménageur pour 8 ans. Il procédera aux différents achats foncier, réalisera les travaux de voiries et versera au Grand Besançon des participations financières pour les aménagements ( 2,1 M€ pour les travaux de l’Entrée Est)

Klépierre rachètera ensuite les terrains nus - après aménagement- et en assurera la promotion soit un budget estimé à 50 millions d’euros. Les bâtiments construits seront loués aux enseignes commerciales.

Pour le Grand Besançon, cette opération est « globalement neutre financièrement ».

Damien

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon