Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Droit au retour en formation initiale : "des premiers chiffres engageants"

Image d'archive - cliquez sur l'image pour agrandir

Quatre mois après le lancement de la campagne de communication "Reviens te former", le service académique d’information et d’orientation (SAIO) communique les premiers chiffres de demandes de retour en formation.

Publicité

Les jeunes âgés de seize à vingt-cinq ans sortant du système éducatif sans diplôme bénéficient d’un droit nouveau complémentaire aux dispositions qui concernent les publics sans qualification. Il oblige le système de formation et d'orientation à proposer une solution à tous les jeunes qui en feront la demande.

Accueillir et accompagner les demandeurs sans qualifications

L’accueil des jeunes souhaitant faire valoir leur droit à une durée complémentaire
de formation qualifiante ou à un retour en formation professionnelle, est d’ores et déjà assuré par les structures contribuant au service public régional de l'orientation selon le rectorat.

Un premier entretien est réalisé et permet d'élaborer avec chaque jeune le projet susceptible de répondre à ses attentes en fonction de ses acquis.

Si l’entrée dans la formation choisie ou dans tout autre dispositif (ex : dispositif d'accompagnement à la qualification et à l'insertion professionnelles - DAQIP, module de représentation à l'examen par alternance - MOREA....) ne peut être effective,
la prise en charge du jeune dans un établissement d'enseignement de proximité doit être alors préconisée afin de mettre en œuvre un dispositif d’accompagnement individualisé, phase préparatoire à l'entrée en formation explique le rectorat.

L’efficience de ce dispositif reposerait sur une prise en charge personnalisée de chaque jeune assurée par un "accompagnateur référent" missionné par le recteur.

Des premiers chiffres "engageants"

À ce jour, 91 demandes ont été déposées via le service de rappel, dont dix-sept depuis le 1er septembre. Quatre sont en cours de traitement. Sur les 87 demandes traitées, 24 sont dites "non qualifiées" : sept personnes ne sont en réalité pas demandeuses d’une application "droit au retour en formation initiale" (DRFI) et dix-sept sont déjà titulaires d’une qualification (CAP, BEP). Ces dernières ne sont donc pas éligibles au DRFI.

Quarante-huit rendez-vous ont été proposés : 47 en centres d’informations et d’orientation (CIO) et un à Pôle Emploi). Huit rendez-vous supplémentaires ont également été proposés à huit personnes qualifiées (donc non éligibles) mais en demande d’accompagnement. Vingt personnes n’ont pu être jointes suite à leur demande.

"Le public est fluctuant, il faut laisser au projet le temps de s’installer" précise le rectorat. 

Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille