Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Éducation nationale : des stagiaires très amers…

© - cliquez sur l'image pour agrandir
Les nouveaux professeurs, CPE et documentalistes stagiaires manifesteront mercredi matin à 9h sous les fenêtres du rectorat à Besançon. Ils demandent une audience au recteur au sujet des nouvelles conditions de formation en place depuis la rentrée. Raisons d’un mécontentement grandissant.

Publicité

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Le 3 septembre dernier dans l’académie de Besançon, 185 professeurs du second degré, documentalistes et CPE (Conseiller principal d’éducation), fraichement reçus à leur concours, démarraient leur carrière dans l’Éducation Nationale et étrainnait  une formation « sur le tas ».

Auparavant, ces stagiaires avaient entre 6h et 8 h de cours par semaine pour la pratique. Le reste de leur service était consacré à la préparation des cours et à la formation.
Depuis la rentrée 2010, ces nouveaux enseignants ont un service plein de 18h et doivent suivre 15 mercredi de formation. « Ces jeunes professeurs ont été lâchés, seuls, devant des classes de collège et de lycée. Ils n’avaient bénéficié que de deux jours de formation ! » explique Nathalie Faivre en charge des nouveaux enseignants au SNES FSU. « Ils ont dû construire seuls des séquences pédagogiques, évaluer des élèves, gérer une classe alors que l’on ne leur a pas appris. De plus, 15 jours de formation répartis sur toute l’année, c’est largement insuffisant. Il ne suffit pas d’avoir les connaissances dans une discipline donnée  pour transmettre son savoir. Être enseignant, ça s’apprend ! »

De la pétition…à la manifestation

Conscients que les problèmes des stagiaires d’aujourd’hui seront ceux de demain, un collectif a été créé. Une pétition a circulé et a été adressée à Éric Martin, le recteur de l’académie de Besançon. Faute de réponse, les stagiaires ont décidé de manifester mercredi à 9 h devant le rectorat de Besançon.

Alors qu’ils n’ont pas encore été titularisés, les stagiaires se mobilisent quand même et  disent vouloir aider ceux qui seront dans la même situation qu’eux en septembre prochain. Ils réclameront demain un allégement de service à 12h de cours et demandent que les 6 heures restantes soit consacrées à « une formation sérieuse et structurée ».

« Tous les  stagiaires en France sont en difficultés et nous espérons sincèrement que le ministère et le Rectorat vont enfin entendre ces revendications. Ces jeunes font une entrée dans le métier qui les laisse extrêmement amers et démunis… »

  Et les professeurs des écoles ?

Sur le même principe, les 160 professeurs des écoles du primaire de la région  ont été directement admis …en classe à la différence qu’ils étaient en binôme avec un enseignant jusqu’aux vacances d’automne. Après cette phase d’observation, ils ont intégré le service de remplacement de l’académie.  

Damien

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon