Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Enseignement supérieur : beaucoup plus de boursiers en Franche-Comté qu'ailleurs

Christian Quentin, directeur du CROUS, Eric Martin, recteur, Albane Peaudecerf, vice-présidente étudiante du CROUS ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
36% des étudiants francs-comtois sont boursiers contre seulement 30% au niveau national.

Publicité

S'il y a une particularité régionale en matière d'université, c'est bien celle-là. Alors que la Franche-Comté compte 1,4% des étudiants français, elle touche 1,53% du total des bourses distribuées. Environ 10 000 étudiants se partagent 24,4 M€, une somme en augmentation de 5,6% à la suite du passage de 9 à 10 mois de versement. Le montant des bourses s'échelonne en fonction des revenus des parents entre 161€ et 460 €. De plus, 854 000 € ont été distribués à 1700 étudiants en difficulté ponctuelle.

«Il n'y a pas de grande misère » à l'université de Franche-Comté a noté le recteur Eric Martin à l'issue d'un conseil d'administration du CROUS (Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires) à Besançon. A l'heure où les étudiants rentrent, le discours est plutôt positif dans la région. Christian Quentin, directeur du centre, se plait à rappeler que Besançon est dans les cinq premiers en matière de délais de paiement des bourse.

Même les représentants des étudiants au CA ont relevé avec satisfaction «la réactivité du CROUS de Besançon par rapport aux annonces tardives du gouvernement sur les bourses ». Certains constatent néanmoins que les bourses ne suffisent pas pour vivre et que se pose le problème des étudiants en rupture avec leurs parents.

En ce qui concerne le logement, problème crucial dans de nombreuses villes universitaires, l'optimisme est également de mise en Franche-Comté qui compte 3600 places. « Nous avons encore des disponibilités à Belfort et à Montbéliard. Il reste une cinquantaine de chambres disponibles sur les 908 que compte l'Aire urbaine. Le parc est suffisant pour couvrir les besoins à Montbéliard, il n'est pas utile de construire», a précisé Christian Quentin. Il est vrai que de nombreux étudiants font le choix des rester « chez papa-maman ».

A Besançon, les chambres du CROUS sont toutes louées, mais il peut y avoir des défections. « Nous sommes très en avance sur d'autres régions. En 2013, tout le parc sera réhabilité », a précisé le directeur qui a annoncé le début des travaux à la Cité Canot à Besançon dont les 161 chambres seront rénovées pour la rentrée 2011.

En terme de restauration, le CROUS franc-comtois distribue en moyenne plus de repas qu'au niveau national avec pas loin d'un million de plateaux servis en 2009 dans 9 structures (4 à Besançon, 2 à Belfort, 1 à Montbéliard, 1 à Sévenans et 1 à Vesoul). Besançon comptera un nouvelle entité en 2013 liée à l'ouverture de la nouvelle faculté de médecine à Châteaufarine.
 

31 300 étudiants dans la région

Sur 2,2 millions d'étudiants en France, la Franche-Comté en compte 31 300. 16 743 fréquentent l'Université de Franche-Comté, 4070 sont dans les sections de techniciens supérieurs, 3356 sont en IUT, 3184 en écoles d'ingénieurs (UTBM et ENSMM) et 969 sont en classes préparatoires aux grandes écoles.

Le chiffre de 31 300 inclut également les écoles paramédicales et sociales, les écoles de commerce, les écoles artistiques ce qui permet la comparaison avec le chiffre national qui considère l'ensemble du supérieur

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille
Lun, 26 Février 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon