Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Environnement et transition énergétique : le programme des candidats aux régionales

© roman - cliquez sur l'image pour agrandir
©les familles volontaires seront formées à l'appartement "Fontaine-Eco" - cliquez sur l'image pour agrandir

Alors que la Cop 21 (conférence de Paris de 2015 sur le changement climatique du 30 novembre au 11 décembre) vient de démarrer, il est important de rappeler que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières et que ce aussi sont les gestes quotidiens de l'ensemble des citoyens qui ont un impact. Et ce sont justement les régions qui sont désignées comme étant "l'échelon pertinent" en matière d'efficacité énergétique et de développement durable (biodiversité, qualité de l’air, etc.) et pour ériger un schéma d'aménagement durable.

Publicité

  • "La région établit un plan régional de prévention et de gestion des déchets comprenant des objectifs en matière de prévention, de recyclage et de valorisation des déchets.
  • Concernant la gestion de l’eau et la protection de la ressource, le conseil régional peut se voir attribuer tout ou partie des missions d’animation et de concertation lorsque l’état des eaux présente des enjeux sanitaires et environnementaux justifiant une gestion coordonnée des différents sous-bassins hydrographiques de la région." Source Vie publique

FN : Sophie Montel

Bien entendu, nous soutiendrons les associations régionales qui protègent la faune et la flore. Nous aiderons aussi financièrement les associations de défense des animaux dans notre région, qui réalisent au quotidien un travail remarquable.

En matière d’agriculture, nous accompagnerons les exploitants et les éleveurs Bio dans leurs projets d’installation, de reprise ou d’extension.

La filière Bois sera aussi soutenue et l’innovation dans ce secteur d’activité encouragée. En matière de lutte contre les pollutions, nous maintiendrons les programmes de dépollution de nos cours d’eau.

Concernant les organismes et autres intervenants extérieurs subventionnés par la région, ils devront présenter des bilans réguliers de leur action, bilans qui seront publiés sur le site internet du Conseil régional. Afin de protéger nos emplois, nous introduirons des clauses environnementales dans les marchés publics régionaux afin de privilégier les entreprises locales, plus proches donc moins polluantes.

UPR : Charles Henri Gallois

 Améliorer le tri sélectif et soutenir le secteur du recyclage des déchets

Soutenir le secteur des économies d’énergie, en particulier par un accent porté à la rénovation énergétique des bâtiments anciens 

UDI-LR-DVD : François Sauvadet

 Le défi du développement durable doit être abordé avec responsabilité, loin de la vision punitive de la gauche, avec des solutions concrètes et réalistes.

Nous lancerons une politique de rénovation énergétique ambitieuse pour réduire la facture des ménages et préserver nos ressources.

Nous lancerons un plan « Vivre mieux » pour atteindre 15 000 logements rénovés par an en 2021 et créerons un passeport énergétique de 1 000 € pour couvrir les frais préalables aux travaux (études préalables, rédaction du rapport, visites de chantier…).

Le développement d’énergies renouvelables devra tenir compte de la préservation de nos territoires et de nos sites remarquables.

Le futur Schéma de Cohérence Ecologique se fera en concertation avec les acteurs de l’agriculture, de la pêche et de la chasse.

Nous mobiliserons les fonds européens pour financer un réseau de réserves naturelles et soutenir les parcs naturels régionaux créés et en projet. 

Alliance Écologiste Indépendante : Julien Gonzales

Nous ferons de la Bourgogne Franche-Comté une région Bio pilote en matière d'éco-habitat, de développement des énergies renouvelables et d’une agriculture respectueuse de l'environnement. Nous relancerons les économies d'énergie en encourageant la construction d'éco-habitats (maisons passives à très faible consommation énergétique) et le développement des vraies énergies renouvelables (méthanisation à base de lisiers, photovoltaïque nouvelle génération, micro-hydraulique, géothermie) par des subventions régionales.

Nous assurerons l'entretien de la diversité des paysages en luttant contre l'enrésinement des forêts, en favorisant les plantations de feuillus, en préservant les haies et la biodiversité menacées par l'agriculture intensive et en maintenant une agriculture à taille humaine. Nous aiderons l’utilisation de semences, de variétés et races locales. La culture OGM en plein champ sera interdite. Nous préserverons des zones maraichères en milieu urbain. Nous exigerons de la part du CEA de Valduc zéro rejet d'effluents radioactifs dans l'environnement et la Région financera la réalisation d’une étude épidémiologique autour de ce site nucléaire militaire.

EELV : Cécile Prudhomme

 La transition énergétique et la protection de l'environnement sont deux préoccupations majeures pour nous, et il est difficile de résumer notre programme en quelques lignes.

Le développement de l'agriculture biologique est notre priorité, toutes thématiques confondues. L'agriculture biologique est meilleure pour la santé, meilleure pour l'environnement, plus rémunératrice pour les agriculteurs, et créatrice d'emplois (+50% pour la même surface par rapport à l'agriculture conventionnelle).

Nous développerons des plans de protection de la biodiversité, de la ressource en eau, ainsi que des forêts.

En ce qui concerne la transition énergétique, nous aiderons à la rénovation énergétique des bâtiments pour créer des emplois et réduire les factures d'énergie des ménages ou des collectivités, avec un service public régional de l'efficacité énergétique.

Nous proposons aussi une société d'économie mixte destinée à soutenir financièrement les projets de production d'énergies renouvelables (éolien, méthanisation, etc.)

L'Alternative à gauche : Nathalie Vermorel

L’enjeu majeur est la lutte contre le réchauffement climatique.  On ne peut s’en remettre au marché et aux initiatives privées pour réduire les émissions de CO2.:

Favoriser l’engagement dans un nouveau modèle productif  avec la relocalisation des activités créatrice d’emplois, l’économie circulaire et les circuits courts, la fin de l’obsolescence programmée des produits. Le levier d’intervention en est les aides publiques, et le fonds régional de développement pour l’emploi et la formation.

Soutenir les projets de développement des énergies renouvelables sous condition qu’ils ne soient pas portés par des fonds d’investissement spéculatifs.

Favoriser une la production agricole familiale de qualité 

  • en développant  les filières régionales avec  transformation des productions locales,
  • en aidant  le développement des circuits courts (AMAP…), le recours aux produits locaux et bio  pour les restaurations scolaires et collectives,
  • en réduisant l’usage des intrants (pesticides, fourrages  importés par camions…) par une aide réservée en priorité aux agriculteurs désireux de passer au bio, pour l’installation des jeunes en particulier
  •  en sensibilisant davantage aux pratiques respectueuses de l’environnement : gestion de l’eau à usage agricole, information des lycéens.

 Engager un vaste plan de mise aux normes des logements 

À ce jour, la mesure du défi climatique n’a pas été prise, et la plupart des propriétaires de logement et des bailleurs sociaux n’ont pas les moyens de mettre aux normes leurs habitations. Un financement public de l’État et des Régions, adossé à des financements bancaires massifs à taux très bas est nécessaire. 

Lutte Ouvrière Claire Rocher

Lutte Ouvrière n'a pas répondu à nos questions dans le détail des programmes  :  "Il est évident que nous ne serons pas élus à la tête de la Région et que nous nous élevons contre tous ces politiciens qui ne sont pas avares de promesses. Promesses qu’ils jettent aux oubliettes sitôt élus. Ces élections sont politiques et il est important qu’un courant ouvrier, un courant communiste se fasse entendre à travers les élections régionales de décembre". 

Debout la France : Maxime Thiebaut

Sensibiliser le public et élaborer des solutions concertées pour plus d’efficacité.

Aider à la rénovation des bâtiments pour que tous les logements soient au niveau basse consommation (BBC).

Actions de protection de l’eau, nos ressources en eau doivent impérativement être protégées en volume et qualité, si on note des progrès pour l’instant la situation laisse à désirer (Loue, Dessoubre, pollution récurrente).

Aider au développement de l’énergie hydroélectrique, mal exploité et ayant l’avantage d’avoir un impact visuel réduit et d’être plus fiable en régularité que la production éolienne, un axe à privilégier ainsi la géothermie autant de source potentielle créatrice d’emploi.

La valorisation et la protection des milieux naturels sensible, marais de Saône, tourbière de Frasne sont à sauvegarder et présente un attrait touristique non négligeable.

Proposer des solutions pour améliorer le problème de la gestion de l'eau et de l'assainissement (en particulier celui des services d'assainissement non collectifs (SPANC) dont le fonctionnement peut être une véritable arnaque (on fait payer aux propriétaires concernés une taxe annuelle même si aucun contrôle de leurs installations respectives n'est effectué). 

MoDem : Christophe Grudler

L’un de nos grands projets repose clairement sur la transition énergétique, mais selon un principe de planification volontaire et non de guichet financier d’aides insignifiantes aux particuliers.

 Voici 4 actions :

  • Valoriser et soutenir la filière bois qui par la fusion fait de nous l’un des plus grands espaces forestiers à essence diversifié
  • Mettre en place une labellisation régionale des bonnes pratiques environnementales pour toutes les activités économiques
  • Développer le tourisme vert et des activités de plein air en valorisant nos sites et atouts naturels d’exception
  • Soutenir l’agriculture biologique et les filières courtes agricoles afin d’améliorer notre bien-être et préserver nos terres de la surexploitation intensive 

Union de la gauche (PS…) : Marie-Guite Dufay

Nous investirons dans la transition énergétique pour devenir une région à énergie positive en apportant les garanties nécessaires à ceux qui investissent dans les énergies propres et en soutenant la recherche et l’innovation.

Pour réduire la facture énergétique, nous créerons un service public de l'Efficacité Energétique pour accompagner les initiatives d’économie d’énergie chez les particuliers, sans oublier les entreprises et nos propres lycées pour donner l'exemple.

Nous lutterons contre la pollution et protégerons la biodiversité en engageant un plan antipollution et en luttant contre le gaspillage, avec une politique de promotion du recyclage et de l’économie circulaire pour faire de la Bourgogne Franche-Comté une région zéro déchet. 

Les programmes des candidats sont présentés dans l'ordre de présentation des panneaux électoraux

Damien

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ