Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Éric Alauzet : «Réduire ses déchets pour l’environnement et pour alléger ses factures»

Pierre Perrin, Eric Alauzet et Sandrine Renaud en cjarge de 'opération "Un ménage presque parfait © roman - cliquez sur l'image pour agrandir
© - cliquez sur l'image pour agrandir
© - cliquez sur l'image pour agrandir
L’opération «un ménage presque parfait» se poursuit sur Besançon et sa région. Jusqu’à la fin du mois de mai, 20 ménages sélectionnés vont tenter d’alléger leurs poubelles en changeant leurs habitudes quotidiennes. Éric Alauzet le président du Sybert en charge de la collecte et de la gestion des déchets a rencontré la famille Perrin qui participe à ce challenge.

Publicité

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

« Réduire ses déchets : c’est possible ! » C’est le message lancé par le Sybert avec l’opération « Un ménage presque parfait ». Une façon aussi de mieux faire passer le concept de « redevance incitative » qui sera mise en place dans moins d’un an. En effet, à partir du 1er janvier 2012, les 178 000 habitants du Grand Besançon paieront la collecte de leurs déchets en fonction du poids de leurs poubelles. Objectif : diminuer les ordures ménagères résiduelles (poubelles grises) de 35 % en 2014 en habitant pavillonnaire et de 12 % en habitat collectif. Éric Alauzet revient sur cette opération grandeur nature avec les 20 familles sélectionnées

Un Ménage presque parfait : « servir d’exemple »

« Ce type de campagne a déjà été réalisé ailleurs en France. On pourrait très bien dire, regardez, dans tel secteur on a diminué les déchets de 30 voir de 50 % ! Mais l’objectif de cette opération c’est de monter que c’est ici, à Besançon, et dans l’agglomération que l’on peut réduire ses déchets à l’image de la famille Perrin et que l’on peut diminuer le poids de ses poubelles y compris en habitat collectif. Non seulement c’est un geste pour l’environnement, mais c’est aussi un geste pour son porte-monnaie, car plus on réduit le poids de ses déchets, plus le caddie est léger et plus la facture aussi s’allège. Cette valeur d’exemple est importante à un moment où beaucoup de personnes veulent faire un geste pour l’environnement. Je crois que la question des déchets est la plus accessible à tous, car c’est au quotidien sans vraiment trop d’effort. En modifiant quelques habitudes notamment dans ses achats, on peut vite s’apercevoir des progrès accomplis »

 « Éviter de construire un nouveau four d’incinération »

 Aujourd’hui, nous avons deux fours d’incinération dont un, très ancien, gère environ 3/7e  de la quantité de déchets. On devrait l’arrêter ou il tombera certainement un jour en panne.  Aujourd’hui, nous avons déjà réduit la quantité de déchets. Ça ne vaut pas le coup d’en construire un nouveau !  Pour l’environnement d’une part,  car un four rejette des fumées, mais aussi parce que ça coûte très cher. C’est un investissement qui s’amortit sur 20 ou 30 ans. Si on réduit de 20 à 25 % notre quantité de déchets et bien, ça passe ! Nous n’avons plus besoin que d’un four.

Cela va aussi dans le sens du Grenelle de l’environnement qui nous indique que les matières premières sont plus rares. Le plastique, c’est du pétrole. Les boîtes de conserve, des minerais. Les papiers et cartons, des arbres et des forêts ! Et toutes ces ressources s’épuisent et deviendront de plus en plus chères. Leur extraction, leur transformation et leurs transports ont aussi un impact écologique non négligeable. Tous ensemble, nous avons intérêt, à tous les points de vue à réduire nos quantités de déchets et à les recycler le plus possible ».

 

 

 

 

 

 

 

Damien

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon