Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Etude Insee Franche-Comté : le taux de chômage baisse, la situation de l'emploi diffère selon les secteurs

- cliquez sur l'image pour agrandir

Selon une enquête menée par l'Insee, les indicateurs conjoncturels du premier trimestre 2015 en Franche-Comté montrent des signes d’amélioration dans un contexte national de reprise de l’activité (+ 0,6 %).

Publicité

Situation de l'emploi en Franche-Comté

Au premier trimestre 2015, l’emploi salarié dans les secteurs principalement marchands diminue en Franche-Comté de 0,1 % par rapport au trimestre précédent. L’atténuation de la baisse constatée au quatrième trimestre 2014 se confirme. L’emploi salarié diminue dans le Jura (– 0,4 %) et dans le Doubs (– 0,2 %). En revanche, il augmente de 0,4 % en Haute-Saône et de 0,1 % dans le Territoire de Belfort (cf données détaillées sur l’emploi). Sur un an, l’emploi salarié marchand franc-comtois diminue de 1,2 %, correspondant à un volume de 3 000 emplois en moins.

Malgré un climat conjoncturel moins favorable en Suisse depuis le début d’année, le nombre de frontaliers reste stable par rapport au trimestre précédent. Sur un an, il poursuit sa progression (+ 2,7 %). Ainsi, au premier trimestre 2015, 31 000 Francs-Comtois occupent un emploi en Suisse soit 820 personnes de plus qu’un an plus tôt.

En moyenne en France métropolitaine, l’emploi diminue également de 0,1 % par rapport au trimestre précédent. Sur un an, il baisse de 0,2 % .

  • Des situations contrastées selon les secteur

Par rapport au trimestre précédent, la région compte 210 emplois salariés hors interim de moins (– 300 interim compris).

Cette très légère baisse est alimentée principalement par les pertes enregistrées dans le secteur de la construction (–380 emplois salariés). L’industrie perd également 270 emplois salariés, dont la moitié dans la fabrication de matériels de transport regroupant entre autres l’industrie automobile. Les créations nettes d’emploi dans les secteurs du commerce (+ 230) et des services marchands (+ 210) ne parviennent pas à compenser ces suppressions nettes.

Situation du chômage en Franche-Comté

Le taux de chômage régional est en légère baisse au premier trimestre 2015. Il s’établit à 9,4 % contre 10,0 % au niveau métropolitain. Sur un trimestre, la diminution du chômage est légèrement plus forte qu’en Métropole : – 0,2 point contre – 0,1 point. Au niveau départemental, le chômage recule partout, excepté dans le Jura où il reste stable. Le Territoire de Belfort enregistre la plus forte baisse : – 0,3 point. Dans le même temps, le taux de chômage diminue de 0,2 point dans le Doubs et en Haute-Saône. Pour autant, la hiérarchie des territoires reste inchangée, avec des taux de chômage de 7,7 % pour le Jura, 9,5 % pour le Doubs, 10,1 % pour la Haute-Saône et 11,6 % pour le Territoire de Belfort. 

Au total, l’emploi salarié recule de 1,8 % dans le secteur de la construction (soit la deuxième plus forte baisse régionale) et de 0,3 % dans celui de l’industrie (comme en moyenne en France métropolitaine). En revanche, il progresse de 0,5% dans le commerce (soit la deuxième plus forte hausse parmi les régions de la Métropole) et de 0,3 % dans les services marchands hors intérim, soit légèrement plus que la moyenne métropolitaine (+ 0,2 %). En ce début d’année 2015, les effectifs intérimaires, fortement soumis à des variations en dents de scie les trimestres précédents, se stabilisent (– 0,7 %).

Malgré une augmentation du nombre des demandeurs d’emploi en fin de trimestre, le taux de chômage régional baisse légèrement, s’établissant à 9,4 % de la population active. En dépit d’une contribution légèrement négative de l’intérim, l’emploi salarié est quasiment stable par rapport au trimestre précédent (– 0,1 %). La situation défavorable de l’emploi dans la construction et, dans une moindre mesure, dans l’industrie continue de peser sur le climat conjoncturel régional. En revanche, les emplois dans le tertiaire marchand repartent à la hausse ce trimestre, notamment dans le commerce.

Les créations sous le régime de la micro-entreprise (anciennement auto-entreprise) reculent très nettement en raison de l’entrée en application de la loi Pinel réformant le régime de l’auto- entrepreneur. Les créations dites « classiques » sont en revanche, en légère progression. En parallèle, les défaillances d’entreprises cumulées sur douze mois repartent à la hausse.

La construction de logements demeure le principal point noir, le nombre de permis de construire et de logements commencés reculant à des niveaux jamais atteints jusqu’à présent. La fréquentation touristique, poursuit son redressement. 

(Source : Gilles Zemis, Insee)
Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille