Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Fessenhein: «Un débat sur le nucléaire, pas sur l’islam»

Publicité

Quelque 4000 manifestants, français mais aussi allemands et suisses, se sont réunis dimanche dans le Haut-Rhin devant la centrale nucléaire alsacienne dont ils dénoncent la vétusté. Le conseil régional de Franche-Comté a voté en mars une motion réclamant la fermeture de la centrale de Fessenheim.

Les manifestants s’étaient réunis dimanche après-midi sur une île au milieu du Rhin en face de la centrale nucléaire de Fessenheim pour demander l'arrêt immédiat de la doyenne des centrales françaises.
Parmi les nombreuses banderoles, certaines demandaient «un débat sur le nucléaire, pas sur l'islam». «Sortons de l'air du nucléaire» ou «Fukusheim non merci», proclamaient d'autres, alors que les slogans en allemand étaient également légion.
La centrale de Fessenheim est située à 1,5 km du territoire allemand et à une quarantaine de kilomètres de la Suisse.
Un mois après le séisme et le tsunami au Japon, qui ont créé de gros problèmes à la centrale nucléaire de Fukushima, les antinucléaires s'inquiètent de la vétusté de la centrale de Fessenheim, construite en 1977, arguant qu'elle est en outre située sur une zone sismique et sujette à d'éventuelles inondations du Rhin.
Le parlement du canton de Bâle-Ville, en Suisse, a demandé mercredi l'arrêt de la centrale de Fessenheim en raison des risques d'accident. Les élus verts du Parlement européen ont quant à eux proposé de faire de Fessenheim «un site pilote» pour le démantèlement des installations nucléaires.
redaction

Votre météo avec