Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Football (Nat.) : le BRC manque une belle occasion

Le BRC a manqué de peu son premier match en retard mardi soir contre Beauvais. A l’extérieur et réduits à 10 après trente minutes de jeu, les Bisontins ont manqué de s’imposer dans les dernières minutes avec un penalty raté de Perrin.

Publicité

Les plus grosses occasions de la première mi-temps auront été sans conteste bisontines.

Le BRC est très présent, enchaîne les corners mais il faut attendre la 27ème minute et la tête de N’Da, déviée en corner de justesse et qui prenait le chemin du but pour voir la première occasion franche.

Le match bascule à la 36ème. Dequaire accroche Créhin en position de dernier défenseur et est immédiatement exclu par l’arbitre. Besançon se condamne à passer une heure à 10 contre 11. Le coup franc qui suit manque de peu de sanctionner doublement les Racingmen.

Beauvais a repris un peu d’énergie et tente de profiter de sa supériorité numérique pour renverser le match. Les locaux avaient pourtant été très fébriles en première mi-temps mais le cadeau que leur a offert le BRC les a revigoré.

À la 64ème, le coup franc de Richetin passe d’un rien à côté. Pendant les dix minutes qui suivent, Besançon est complètement étouffé et manque plusieurs fois d’être pris de court mais… Les Bisontins obtiennent un penalty (74ème) ! Boussaha est fauché dans la surface après un une-deux réussi avec Perrin. Perrin justement s’en charge et le manque ! Le gardien adverse détourne le cuir et sauve son équipe.

La fin de match est folle. Besançon terminera à 9 après l’exclusion direct d’Ahamadi pour un tacle en retard. Et dans les touts derniers instants, Boussaha manque d’un rien de donner la victoire au siens. Son exploit personnel laisse sur place toute la défense de Beauvais mais sa frappe est détournée par une sublime parade du gardien.

Que de regrets ! Il y avait largement la place de prendre trois points mardi soir.

Prochain match le 24 février contre Martigues.

QuentinBuchberger