Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Football : Sochaux aurait pu mieux faire

Après son succès contre le club de Nationale d’Épinal, Sochaux recevait à Samoëns un club de L1, le Stade Brestois. Les Bretons, qui en étaient également à leur deuxième match de préparation ont entamé leur match tambours battants avant que Sochaux ne reprenne ses esprits. Les deux équipes se sont quittées sur un nul (1-1).

Publicité

Un test plus « adulte ». C’était le pari de ce deuxième match amical de l’été, après la victoire logique contre Épinal quelques jours auparavant. Une fois encore, Eric Hély a fait tourner son effectif puisque sur les onze joueurs alignés au départ, aucun n’a terminé le match. Volonté de faire tourner ou mécontentement du coach ? Sans doute un peu des deux, tant les Sochaliens ont manqué d’imagination dans leur phase offensive.

Épinal avait déjà révélé un manque de créativité offensive mais avait aussi montré de bonnes percussions et une maîtrise convaincante au milieu de terrain. La saison dernière l’a montré à de nombreuses reprises : la machine sochalienne est lente à se mettre en marche. Aussi, Brest surprenait les Franc-Comtois dès la 7ème minute de jeu, sur le premier corner des visiteurs. Lorenzi à la baguette sert Paul Baysse au deuxième poteau qui trompe sans trop de difficulté le malheureux Cros.

Mais Sochaux réagit, se créant plus d’occasions et se montrant de plus en plus dangereux. Privat trouve le poteau mais il faudra attendre la 39ème pour que Gurler n’égalise d’une frappe un peu chanceuse. Les équipes se quittent sur ce score à la pause et rien n’évoluera par la suite, la faute à une seconde période de bien piètre qualité. Quelques occasions tout de même mettent en évidence le duo offensif Roudet Privat qui manque d’offrir la victoire aux Lionceaux.

Fidèlement à sa bonne performance d’Épinal, Roudet s’est montré volontaire et s’est révélé très intéressant dans ses combinaisons avec Privat. Un duo offensif qui augure bon pour l’avenir ? Pas de conclusions hâtives mais Éric Hély pourrait bien retenter leur association dans les matchs à venir.  Le milieu sochalien a également prouvé qu’il avait de l’envie, même si Dias a été un peu décevant, remplacé par Prcic à la 46ème.

Le chantier défensif est encore en travaux, la preuve par ce but encaissé si vite. Une défense cueillie « à froid » comme c’est arrivé beaucoup trop cette saison. Un défaut à vite corriger pour les matchs à venir.

QuentinBuchberger