Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

François Sauvadet veut défendre les vignobles

François Sauvadet ©Gouv - cliquez sur l'image pour agrandir

Le président de "l'Union des Républicains de la droite et du Centre" au sein du conseil régional a envoyé deux courriers, l’un à la préfète de la Bourgogne-Franche-Comté, Christiane Barret, l’autre à la présidente de la collectivité, Marie Guite Dufay, leur demandant de mettre en place un comité régional de suivi de crise viticole.

Publicité

François Sauvadet a rédigé ces lettres ce mardi 10 mai 2016 suite à l’épisode de gel qu’on connut fin avril 2016 les viticulteurs du territoire. L’élu régional explique dans ses courriers que, le 26 et 27 avril 2016, les viticulteurs ont connu un épisode de gel qui a causé de nombreux dégâts sur les cultures. En tout, ce sont 10 000 hectares, soit un tiers des parcelles viticoles bourguignonnes qui ont été détruites. C’est pourquoi il demande, à la préfète de la Bourgogne-Franche-Comté, Christiane Barret, de répondre au "désarroi" des professionnels du vin, en créant une cellule régionale de suivi des viticulteurs. Selon François Sauvadet, cette nouvelle cellule pourrait regrouper différents acteurs comme la Chambre de l’agriculture, l’état ou encore les mutualités sociales agricoles. Il aimerait également que cette nouvelle structure puisse informer des aides potentielless que pourraient apporter ces acteurs.

Concernant la lettre envoyée à la présidente de la Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet s’étonne de n’avoir "aucune réaction […] ni de présence des conseillers régionaux sur le terrain" suite à la situation compliquée des viticulteurs. Dans son courrier, il insiste auprès de la présidente pour obtenir sur le long terme "une intervention régionale renforcée en matière d’investissement dans les dispositifs de protection face aux aléas climatiques" que connaissent les viticulteurs bourguignons. 

 

Lou

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ