Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Fusion Bourgogne / Franche-Comté : François Hollande salue l'avance prise par les deux régions

Rencontre au sommet pour les deux présidents de Région © Présidence de la République – L.Blevennec - cliquez sur l'image pour agrandir

Les deux présidents des régions Franche-Comté et Bourgogne, Marie-Guite Dufay et François Patriat, ont remis ce mercredi 10 décembre à François Hollande le Livre blanc "Parole aux Francs-Comtois" de 139 pages : 15 propositions pour réussir la fusion des deux régions d'ici au 1er janvier 2016. Et il y a encore beaucoup de travail… et de questions sur le choix de la future capitale… 

Publicité

La rencontre s'est tenue en fin d'après-midi à l'Élysée en présence de Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique et de la décentralisation. Le livre blanc remis au président de la République condense les conclusions du conseil économique social et environnemental  régional, le travail du comité des sages et  de la concertation organisée à l'automne dernier en Franche-Comté avec la contribution de 1.500 Francs-comtois. Occasion aussi pour les deux présidents de montrer qu'en étant les tout premiers à annoncer leurs fiançailles an avril dernier, ils apportaient aussi leur contribution au débat sur la réforme territoriale.

"Le Président de la République a été particulièrement à l'écoute des deux Présidents de Région" indique la présidence de la région Franche-Comté dans un communiqué. "Il a salué l'avance prise par ces deux territoires et les a encouragés à poursuivre dans cette voie. Il a également partagé la nécessité de rester vigilant sur l'équilibre de la future grande région, notamment en matière de répartition des fonctions métropolitaines entre les deux capitales régionales actuelles".

La question épineuse du choix de la capitale… 

Car même si les deux présidents de région s'accordent à dire qu'il faut créer un pôle métropolitain en s'appuyant sur l'excellence des deux régions avec une répartition équilibrée des fonctions entre Dijon et Besançon, la question, pas si anachronique, est bel et bien de savoir où sera la future capitale. Où seront prises les décisions d'une région élargie censée également gagner en compétences. 

Sur cette question, le président de la République souhaite que, dans la ville non désignée comme capitale, un maximum de services soit maintenu. François Patriat a souhaité que e choix de la capitale soit rapide afin d'éviter tout débat inutile. 

Regardez les réactions des deux présidents de région à l'issue de leur rencontre avec François Hollande (images France Télévisions) : 

Le reportage de l'Elysée sur cette rencontre avec les interviews de Marie-Guite Dufay et François Patriat

Damien

Votre météo avec

Evénements de paris