Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Fusion des universités: le Modem évoque «une OPA de la Bourgogne»

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
A la suite de la réunion de vendredi dernier des deux universités Bourgogne et Franche Comté en présence de représentants du monde économique et politique des deux régions, le Modem de Besançon fait part de ses craintes quant à l’avenir de l’université de Franche-Comté.

Publicité

Le communiqué signé Philippe Gonon, conseiller municipal Modem de Besançon :
 
« Si l'opportunité d'une telle fusion peut se justifier au regard de la politique nationale actuelle et des défis que nous lancent la mondialisation, les modalités de cette fusion nous inquiètent au plus haut point.

Nous connaissons l'histoire des fusions administratives récentes entre la Bourgogne et la Franche Comté. Exemple : Direction régionale de France Telecom: siège parti à Dijon

Nous connaissons l'histoire des fusions bancaires récentes Exemple : Banque Populaire, et plus récemment, Caisse d'Epargne : sièges partis à Dijon

Nous connaissons le point de vue de certaine commission chargées de réfléchir à  la réforme du millefeuille français. Un rapport récent dit Balladur a envisagé la disparition pure et simple de notre région.

Notre université a 600 ans d'existence, des laboratoires hyper pointus, des écoles d'ingénieurs renommés, un CLA mondialement connu.

Et la Bourgogne voudrait tenter une OPA sur cet enseignement supérieur car elle même est en danger, peut être même plus en danger que nous car elle n'a pas les spécificités industrielles, scientifiques et techniques issues de l'histoire économique et industrielle de la région de Franche Comté

Mobilisons nous pour garder notre enseignement supérieur intact. Un territoire sans formation supérieure est une réserve d'indiens à plus ou moins court terme. L'UTBM a déjà fait le choix de regarder vers l'extérieur de la région.

Comment demain pourrons nous orienter formations et recherches vers nos projets de développement économiques si nous ne pouvons plus décider de l'accompagnement en formation ? Ce combat est un des combats essentiels pour l'avenir de notre région. De simples courriers de protestation a posteriori ne suffiront pas à empêcher l'irréparable ».
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille