Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Handball (LFH) : l’ESBF avait les armes

Combattives, les Bisontines ont été accrochées par Fleury vendredi soir et n’ont pas su faire la différence pour leur 5ème match des Plays-Down. Les deux équipes se sont quittées sur un score nul : 30 partout.

Publicité

Les Bisontines n’ont pourtant pas perdu de temps. A peine le coup de sifflet donné que Callave s’illustrait déjà dans les buts en stoppant un tir adverse. Il y a pire comme départ. Dans la foulée, Besançon ouvre le score et va prendre rapidement un avantage assez bien géré par la suite. 4-1 à la 5ème minute, puis 6-3 à la 10ème lorsque Tizi crucifie la gardienne.

Fleury joue les Plays-Downs. Et toute équipe qui joue les Plays-Down les joue à fond. Fleury ne déroge pas à la règle et bouscule les Bisontines qui, malgré leur solidarité et leur bon replacement défensif, voient leurs adversaires du soir égaliser à 9-9. Une zone et un tir à côté pour Fleury plus tard et voici les Bisontines, très réalistes, qui se redonnent de l’air (9-13). A la 27ème, l’ESBF écope d’un deux minutes et doit poursuivre en infériorité numérique. Qu’importe, les filles gèrent leur avance face à des joueuses de Fleury un peu découragées. A la pause, 14-16 en faveur de Besançon.

Les excellentes intentions de l’ESBF ne s’arrêtent pas là. Un but puis une parade pour entamer la période et 15-18 pour Besançon. Mais alors que les locales commencent à retrouver de l’efficacité, Besançon est moins percutant. Peut être la fatigue. Il n’empêche que Fleury revient à force d’efforts à 21 partout. Dans l’action qui suit, les joueuses bisontines perdent le ballon. 22-21. Fleury chahutent l’ESBF qui égalise à l’orgueil par Manga.

Les deux équipes n’auront de cesse de se rendre coups pour coups alors que se profile chaque minute un peu plus une fin de match à suspense. Aucune des deux formations ne parvient à creuser l’écart, même quand Fleury est réduit deux fois à l’infériorité numérique et l’ESBF une. Il reste quinze secondes de match et alors que Besançon est mené, Bruneau s’arrache pour égaliser et offrir le point du match nul à ses coéquipières.

Après le nul à Nîmes, l’ESBF réitère l’expérience, concrétisant sa lutte acharnée d'une manière honorable, à défaut d'être profitable. Le prochain match de ces Plays-Down risque d’être décisif. Deux nuls et une défaite à Dijon ont mis les Bisontines en danger.

QuentinBuchberger