Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Hébergement d’urgence : Europe Écologie Les Verts réclame une table ronde

L’Etat cessera de financer, le 30 juin prochain, le dispositif exceptionnel mis en place à la fin du plan hiver qui permettait de maintenir une partie des places d'hébergement d'urgence. 34 personnes dont 14 enfants vont se retrouver mises à la rue à Besançon.

Publicité

Europe Écologie les Verts et de nombreuses organisations sont cosignataires de l'appel lancé par le Collectif de Défense de Droits et des Libertés des Étrangers (CCDLE) et demandent au préfet de suspendre cette décisions.

Les élus Europe Écologie les Verts avaient déjà demandé le 9 mai dernier qu'une table ronde soit organisée entre l'État et les différentes collectivités territoriales et avait appuyé les demandes des travailleurs sociaux et du CCAS visant à trouver une solution pérenne.

« L’accueil des personnes étrangères est une mission d'État. Le durcissement des politiques nationales en la matière ne doit pas générer de nouvelles souffrances d’autant que l'État a besoin de migrants afin de redynamiser son économie et sa démographie vieillissante.

Le Conseil Général a lui, dans le cadre de sa mission de protection de l'enfance, la responsabilité d’accueillir les familles en difficultés ; mais le désengagement financier de l'État envers les collectivités territoriales et les charges financières que représentent les autres missions du CG (RSA, APA) rend cette tache difficile à accomplir.

Pour sortir de l'inacceptable "c'est à l'autre de payer", les élus Europe Écologie les Verts redemandent qu’une table ronde entre les différentes collectivités et l'État soit très rapidement organisée afin de résoudre urgemment ce problème particulièrement pressant. L’accueil des personnes doit être réalisé dans le respect et la dignité », écrivent les élus bisontins d’Europe Ecologie Les Verts.

redaction

Votre météo avec