Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Inondations: la décrue de l'Ouche se poursuit, mais très lentement en aval de Dijon

Après les inondations qui ont touché depuis vendredi soir Dijon et les villages environnants, en raison de la montée de l'Ouche, la tendance était à la décrue dimanche matin, mais plusieurs centaines de maisons avaient toujours les pieds dans l'eau, principalement en aval de Dijon. La vigilance orange aux inondations a été levée pour la Côte-d'Or, mais est maintenue jusqu'à lundi matin dans la Haute-Marne et dans l'Yonne, selon la carte de vigilance de Météo France.

Publicité

Après les inondations qui ont touché depuis vendredi soir Dijon et les villages environnants, en raison de la montée de l'Ouche, la tendance était à la décrue dimanche matin, mais plusieurs centaines de maisons avaient toujours les pieds dans l'eau, principalement en aval de Dijon.

En aval de Dijon, quatre communes bordant l'Ouche restaient les plus touchées: Neuilly-lès-Dijon, Varanges, Pluvet et Treclun. Toutefois, aucune maison n'était sous les eaux, les inondations se limitant le plus souvent aux jardins, aux sous-sols et aux caves.

"Il n'y a pas de naufragés des inondations et aucune famille n'a dormi dehors cette nuit", a déclaré Sébastien Humbert, directeur de cabinet du préfet de la Côte-d'Or.  Les gendarmes n'ont reçu dans la nuit de samedi à dimanche aucun appel de personnes sinistrées, a-t-il précisé.

650 interventions samedi

Depuis le début de la matinée, dimanche, les pompiers ont dû intervenir à 35 reprises. Samedi, ce sont pas moins de 650 interventions qui avaient dû être effectuées.  Même si l'eau se retire petit à petit, la décrue est très lente, ralentie parfois par des remontées d'eau des nappes phréatiques ou venant de petits cours d'eau, affluents de l'Ouche, a détaillé M. Humbert.

En aval de Dijon, le niveau de l'Ouche atteignait encore 3,11 mètres. A Dijon et en amont, le niveau de la rivière était redescendu à 2,70 mètres, après le pic de 3,18 mètres enregistré samedi.  Dans les villages touchés, une centaine de pompiers au total étaient mobilisés, notamment pour aider les habitants et les services municipaux à pomper l'eau des caves et des habitations.

Une base aérienne proche de Dijon a mis à disposition de la population les pompes dont elle disposait.  Le ministère de l'Intérieur a mis en place une procédure accélérée pour le classement des communes touchées en situation de catastrophe naturelle et les maires peuvent commencer à recenser les dommages pour constituer les dossiers d'indemnisation, a également indiqué la préfecture.

En Haute-Marne, après avoir touché Chaumont, les inondations se déplaçaient vers le nord. Le secteur de Joinville, où le niveau de l'eau "monte encore un peu", est "particulièrement surveillé", selon la préfecture.  Des petites rues ont été coupées, huit vaches et quatre veaux ont été secourus par les pompiers, mais il n'y a eu aucun secours à personne, a ajouté la préfecture.

Les pompiers ont effectué quelque 39 interventions dans la nuit de samedi à dimanche, principalement dans des communes de l'arrondissement de Chaumont.  "On arrive au pic de cru sur Joinville. Dans l'après-midi, le niveau devrait baisser mais on reste vigilant", ont expliqué les pompiers.

  Par précaution, une foire exposition organisée à Saint-Dizier, au nord du département, fermera ses portes à 17H00 au lieu de 19H00, ont indiqué les pompiers.

Damien

Autres faits divers

7 décembre 2017 à 07:25
4 décembre 2017 à 17:38

Votre météo avec

Evénements de bourgogne