Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

J’ai (failli) goûter pour vous... Vela Azzura

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Quand vous lirez ces lignes, je serai entrain de « goûter » sous d’autres cieux sans stylo, ni appareil photo. Ce n’est pas très sympa pour ceux qui sont restés à Besançon, mais je ne pouvais pas ne pas vous raconter cette mésaventure.

Publicité

A quelques jours de mon départ, j’étais bien intentionné et je me suis dis que mes amis qui estiment que la plupart des restos de la rue Bersot ne valait pas tripette, exagéraient peut-être un peu…

Mon coiffeur a fait le reste en me disant qu’une des trois meilleures pizzas de la ville se trouvait précisément là dans cette rue au restaurant Vela Azzura. Chiche. Un soir de tiède on s’installe sur la terrasse et, en guise d’apéritif, on déguste une grande San Pe. Le temps de se rafraichir en choisissant deux pizzas et en commandant un quart de rosé « très frais svp ». « Vous avez raison c’est comme ça qu’il est le meilleur », confirme la serveuse.

Tout va donc pour le mieux jusqu’au moment où arrive le fameux rosé…presque tiède. Je le signale gentiment. La serveuse ne veut pas y croire, le patron encore moins. Je demande donc qu’on le ramène. Ce qui a été fait sans qu’on me fasse une autre proposition, ni même qu’on reconnaisse la chose. Je ne parle même pas d’éventuelles excuses.

Lors de l’un de ses passages sur la terrasse, je me permets de signaler au patron que le rosé n’était vraiment pas frais. « C’est pas possible, j’ai une installation particulière… De toute façon, moi je l’aime comme ça ». Devant la mauvaise foi du tenancier, je n’insiste pas. L’incident est clos, je ne veux pas me gâcher la soirée, ni celle des voisins. Je lui fais simplement comprendre que cela pouvait arriver et quand ça arrive on ne prend pas le client pour un imbécile et on s’excuse.

Mais l’histoire n’est pas terminée. On ne prend évidemment pas de dessert et la note arrive sans même qu’on la demande. Devinez ce qui arriva ! Je vous le donne en mille, le quart de rosé jamais consommé et retourné était facturé 3,80 €. Je le fais remarquer à la serveuse qui me dit qu’il faut voir avec le patron qu’elle va prévenir immédiatement. Quelques secondes plus tard une seconde note arrive sans le rosé...

Sans commentaire, sinon que cette mésaventure me rappelle celle de ce touriste qui avait fait retourner sa tête de veau pas fraiche dans un restaurant de la place de la Révolution et qui lui a également été facturée en plus de ce qu’il avait commandé pour remplacer le plat retourné. Nouveaux touristes des fortifications labellisées Unesco, vous êtes les bienvenus !

Pizzeria Vella Azzura - 16 rue Bersot - 25000 Besançon

A éviter...

redaction

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon