Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

J’ai goûté pour vous… La Table des Halles

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Parmentier de rouget et purée de vieux garçon en tapenade crème d'olives noires ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Cuit dans son jus, confit de boeuf, tomate, ail et basilic, jus au romarin ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Nougat glacé "mais au safran et à la pistache" ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Conceptuel et architectural: mille feuilles vanille,pralin façon "Table des Halles" ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Le resto branché du côté du marché vient de changer de mains. C’est le patron du Champagney (rue Battant) qui a jeté son dévolu sur cette adresse dont la cuisine n’était malheureusement pas proportionnelle à la sympathie dégagée par l’ancien gérant. Mais il y a du changement dans l’air…

Publicité

Pas sur le décor qui reste quasiment identique, ni sur le service qui est toujours aussi avenant. C'est dans les assiettes que ça va mieux. Les noms des plats sont quelque peu pompeux. Jugez-en par vous-même, ça fait sourire…

En nems à la franc-comtoise, une embeurrée de chou, saucisse de Morteau et crème de cancoillotte : excellent et original ce nem version terroir d’ici.

Parmentier de rouget et purée de vieux garçon en tapenade crème d’olives noires : cuisson maîtrisée du rouget enfermé dans une purée et accompagné  de lanières de légumes étuvés et croquants juste ce qu’il faut.

Cuit dans son jus, confit de bœuf, tomate, ail et basilic, jus au romarin : le bœuf est bien moelleux, mais un peu rare et prisonnier d’une purée aux légumes beaucoup trop salée.

Chèvre frais mariné: très bonne transition entre le plat et le dessert.

Assiette de fromages régionaux : à la bonne température et de bonne facture.

Conceptuel et architectural : mille feuille vanille, pralin façon Table des Halles: en ce qui concerne la dénomination de ce dessert on pourrait rajouter caricatural ! Mais il ne faut pas s’arrêter aux mots car sa présentation géométrique est conforme au look de l’endroit. Et ce n’est pas mauvais du tout.

Nougat glacé « mais au safran et à la pistache »: oui, safran et pistache donnent à ce nougat toute son originalité.

Deux menus à 20 € avec deux fromages en supplément (11 € les deux), une grande bouteille d’eau pétillante Ferrarelle (3,5 €) et une bouteille de Macon Chaintré (17,5 €). La note pour deux s’élève à 72 euros. C’est correct pour la prestation.

S’il fallait donner une note globale :

7,5/10

S’il fallait faire un commentaire : Une bonne adresse bien placée qui peut monter en puissance grâce à la reprise en main salutaire d’un chef plus exigeant. A vérifier dans quelques mois. D’ores et déjà on peut dire qu’il est dans le peloton de tête en matière de rapport qualité-prix.

La Table des Halles - 22, rue Gustave Courbet - 25000 Besançon

03 81 50 62 74 - fermé le dimanche et le lundi. 

Les restaurants déjà goûtés pour vous : 

- L’Auberge paysanne     (3/10)

- Les Tontons farceurs    (7,5/10)

- L’Annexe                           (8/10)

- Le Vézois                          (6,5/10) 

« J’ai goûté pour vous…un restaurant du Grand Besançon » est une rubrique qui se fait en dégustation cachée, avec paiement de l’addition et qui paraît tous les samedis.  

redaction

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon