Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Jacques Grosperrin vous répond…

Jacques Grosperrin ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir

Pour l'entre-deux tours des élections municipales à Besançon, les candidats ont accepté de répondre aux questions des lecteurs de maCommune.info, notamment sur leur programme. Voici les réponses du candidat de la liste UMP Modem et UDI, Jacques Grosperrin.

Publicité

Votre projet de Port Citadelle est ambitieux, il semble attractif, mais aussi onéreux, allez-vous l'imposer ou bien organiserez-vous une consultation auprès des Bisontins ?

  •  Tonton Fifou (Montrapon)

 Mon engagement est très clair, pour Port Citadelle comme pour tous les grands projets, j'organiserai une véritable concertation de la population, dans une démarche de co-construction. J'envisage même de procéder par référendum.

Vous avez dans votre projet un système de mutualisation pour l'assurance maladie des plus démunis, pouvez-vous nous en dire plus ?        
  • Philippe (Montrapon)       

 Afin de permettre aux plus démunis de bénéficier d'une mutuelle à un coût abordable pour leur budget, je veux que la municipalité joue le rôle de tiers négociateur entre ces personnes et les sociétés d'assurance. En se regroupant, on a plus de poids pour négocier des tarifs adaptés.

Bonjour, il semblerait que vous souhaiteriez donner à des entrepreneurs privés l’hôpital Saint Jacques, pourriez-vous donner des précisions sur ce sujet. Cordialement
  • Lucien           

 La Ville va acquérir le site de l'hôpital Saint-Jacques qui appartient au CHU. Nous voulons y faire un cluster d'industries culturelles et créatives, comprenant un campus numérique, des espaces d'innovations et d'expérimentations (ateliers, laboratoires) regroupant chercheurs, ingénieurs, créatifs, designers, développeurs, étudiants, ainsi que des commerces high-tech et des galeries d'artistes et un Centre de congrès de 1500 places modulables en salle de concert. 

Il n'est aucunement question de "donner" le site au secteur privé. Nous raisonnons en termes de compétences, en alliant financements publics et privés. Par exemple, un opérateur privé peut être plus à même de gérer un Centre de congrès qu'une collectivité.

Les municipales concernent également les élections communautaires, quels sont vos engagements en terme de fiscalité foncière au titre du Grand Besançon ? Pouvez-vous prévoir un rapprochement avec UGAP la centrale d'achat des collectivités pour l'achat de matériel, de fournitures? Que ferez-vous des postes dits doublons entre Besançon et le Grand Besançon
  • Éric (Montboucons) 

Au niveau bisontin, je m'engage à baisser les impôts fonciers de 2 %. Au niveau de l'agglomération, je veux que le prix du foncier soit le plus attractif possible pour  favoriser le développement des entreprises implantées et en attirer de nouvelles. 

Pour pouvoir réduire la pression fiscale, nous ferons des économies, qui passent par la mutualisation des services, des dépenses de fonctionnement, par la réduction du nombre d'adjoints et de vice-présidents, et par la rationalisation des investissements.                                         

Bonjour. Pourriez-vous enfin reconnaître que vous avez besoin des votes du FN pour gagner cette élection ? Merci de votre réponse !  (une électrice FN qui aimerait bien voter pour vous, mais qui ne le fera pas si vous persistez dans vos "vote FN = vote PS)
  • Marielle (St-Claude)

Moi et mon équipe avons besoin des voix de tous les électeurs qui veulent que la Ville change et qui veulent être entendus et écoutés. J'ai entendu leurs préoccupations et leurs souhaits : plus de sécurité, moins d'impôts, plus d'emplois, plus de justice sociale. Nous incarnons ce changement.                       

Pour réduire les impôts envisagez-vous de privatiser quel service public ? De diminuer les subventions ou mises à disposition de salle à quelles associations ?
  • Christian  (Chaprais)    

La bonne gestion de la Ville passe par des économies, au niveau des dépenses de fonctionnement, par la mutualisation entre la Mairie et l'Agglomération, par la rationalisation  et l'optimisation des investissements. Si les électeurs m'accordent leurs suffrages, je réaliserai un audit financier dans les premiers mois du mandat. Notre volonté est de soutenir le monde associatif, matériellement et financièrement, sans discrimination, pour lui donner les moyens de s’investir durablement et sereinement dans la vie locale.

Nous valoriserons davantage le travail de chaque association ; nous dépolitiserons les relations entre la municipalité et les responsables associatifs et nous vous laisserons travailler librement ; nous mettrons pleinement en lumière le rôle de votre association et celui de ses membres.

Pour toutes les associations, porteuses de citoyenneté et créatrices de lien, nous mettrons en œuvre une convention pluriannuelle d’objectifs, assortie d’une charte d’engagements réciproques avec la municipalité. Ce conventionnement permettra de consolider le fonctionnement des associations de manière plus pérenne et d’inscrire le travail associatif dans le développement des politiques publiques de la ville.

Vous promettez 5000 emplois supplémentaires à Besançon. Hum! Vous les gardiez dans votre manche? Il y a 2 ans MM Sarkozy et Fillon étaient au pouvoir et vous étiez député de la majorité d'alors. Que n'avez-vous favorisé toutes ces implantations?    
  • Jacques (centre-ville)        

5 000 emplois c'est un objectif ambitieux, certes, mais réalisable, grâce aux grands projets de notre programme : Saint-Jacques 1500 emplois, Port Citadelle 500 emplois, grâce au travail du futur Conseil de Développement économique nous visons la venue de 3 entreprises avec 1000 emplois à la clé, 1000 nouveaux apprentis en favorisant les partenariats entre les entreprises et les établissements d'enseignement, et enfin 1000 emplois induits par ces mesures dans les services et les commerces.

Vous parlez de l'insécurité à Besançon. Les seuls moments où je ne me sens pas en sécurité dans notre ville sont ceux durant lesquels je circule à vélo (pour des raisons économiques et écologiques). Que comptez-vous faire pour la sécurité routière des cyclistes ?    
  • Roro Battant  

Nous voulons réaliser un véritable plan de sécurisation des voies cyclables, qui, actuellement pour certains tronçons, sont dangereuses. Par ailleurs, nous envisageons une ceinture de pistes cyclables autour de la ville. Une "rocade" cycliste permettant ensuite de rejoindre les autres endroits de la ville par des voies dédiées.                                      

Il est très fréquent que les voitures ne respectent pas les priorités aux cyclistes, doublent dangereusement et surtout se garent sur les voies cyclables ou à cheval sur le trottoir (par exemple rue de Vesoul au niveau de votre permanence).                       

Bonjour, je trouve que vous avez une bonne dynamique, mais comment allez-vous réduire les frais de fonctionnement de la ville ?     
  • Mama25 (Chaprais)

Nous allons réaliser des économies par la mutualisation entre la Mairie et la Communauté d'agglomération. Nous ferons réaliser un audit financier afin de voir clair dans la répartition des dépenses de fonctionnement pour optimiser et rationaliser. Nous voulons diminuer les dépenses d'un montant équivalent à la baisse des dotations de l'État (2,5 m d'euros), réduire par 2 le nombre d'adjoints à la Ville et de vice-présidents à l'Agglomération ; ne pas remplacer 1 départ à al retraite sur 3 (économie de 4,5 M d'euros); créer un site unique hébergeant les services de la Ville et ceux de l'Agglomération , simplifier le financement des structures d’associées et fusionner les organismes (pour le logement par exemple)...                      

Bonsoir, je trouve votre idée de 50 policiers municipaux en plus et notamment la nuit intéressante, mais combien cela va-t-il nous coûter ?  
  • Patrick                     

Assurer la tranquillité publique dans tous les quartiers avec 50 policiers municipaux équipés et présents 24 h sur 24 h coûtera 1,4 million d'euros 

Votre projet de Port Citadelle est ambitieux, il semble attractif, mais aussi onéreux, allez-vous l'imposer ou bien organiserez-vous une consultation auprès des Bisontins ?
  • TontonFifou Montrapon    

Mon engagement est très clair, pour Port Citadelle comme pour tous les grands projets, j'organiserai une véritable concertation de la population, dans une démarche de co-construction. J'envisage même de procéder par référendum

Avez vous déjà pris  des contacts pour le téléphérique ou télécabine ( quelle différence ?)  ? Si oui qui ? Et pensez-vous qu'un investisseur privé puisse être intéressé de venir installer un téléphérique. Cet équipement peut-il être rentable ?  Merci

  • Jeanne Rivotte         

Nous avons des contacts avec des sociétés d'exploitation. Le téléphérique a besoin de 2 câbles (portage et traction), la télécabine n'en a besoin que d'un (coût réduit) et peut prendre des virages (importants pour le tracé que nous envisageons afin de préserver le site labellisé Unesco). C'est un moyen de déplacement qui se développe dans le monde entier et qui est écologique.

J'ai très peu entendu parler d'écologie durant cette campagne. Quelles sont vos propositions à ce sujet ?
  • Fabien (Palente)      

Pour nous l'écologie n'est pas un sujet à part. Elle est présente dans chaque thème de notre projet : smart city (ville connectée, pour par exemple disposer des informations pour mieux circuler et mieux stationner) ; Open data (pour disposer des informations, dossiers, formulaires en ligne) ; Port Citadelle (transport par télécabine non polluant, plateforme multimodale -> voies cyclables sécurisées, navettes fluviales) ; centre-ville (minibus électriques à la place des bus diesel...)

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

© DR
Ven, 15 Décembre 2017 20h30
2 Place du Théatre besançon - Besançon
Ven, 15 Décembre 2017 20h30
l'Antonnoir - Besançon
image d'illustration © Vedette de Besançon
Sam, 16 Décembre 2017h
Pont de la République - Besançon
©DR
Sam, 16 Décembre 2017h
rodia - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 15h00 - 17h00
LIBRAIRIE L'INTRANQUILLE PLAZZA - Besançon