Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Jean-Louis Fousseret reconduit à la tête du Grand Besançon

© - cliquez sur l'image pour agrandir
Sans réelle surprise, les 138 délégués des 59 communes de l’agglomération ont élu leur président. 127 voix pour Jean-Louis Fousseret et 11 abstentions.

Publicité

Le conseil communautaire était réuni ce soir à la CCI du Doubs Assemblée afin d’élire le président de la communauté d’agglomération et ses 29 vice-présidents qui composent ensemble le Bureau.

La communauté d’agglomération repose sur une charte de fonctionnement édictée depuis sa création le 1er janvier 2001 : le principe de la majorité inversée. Explication : 60 % des sièges vont aux élus des communes de la périphérie. Les 40 % restant vont aux élus de Besançon alors que la capitale comtoise abrite 68 % des habitants de l’agglomération. En échange, la présidence revient au maire de Besançon. Pour maintenir cet équilibre, les vice-présidences sont partagées à égalité entre élus émanant de Besançon et élus des communes adjacentes.

Sans conteste, c’est donc le PS Jean-Louis Fousseret, seul candidat en lice, qui l’a emporté haut la main avec 127 voix. Et il a du pain sur la planche : l’accueil du TGV Rhin-Rhône en 2011, le projet de transport en commun en site propre (le tramway) d’ici 2013, le développement économique via Temis Innovation et Temis Santé, la cité des arts etc. Ce sont les grands dossiers que le nouveau président de la Communauté d’ Agglomération va devoir porter pour un second mandat « C’est une responsabilité lourde et passionnante et je suis heureux d’être un élu qui se consacre exclusivement à ses mandats de terrain pour les six ans à venir. Il faut être ambitieux pour notre territoire mais il faut aussi être réaliste…»

Si la communauté d’agglomération se veut au-delà des clivages politiques, il n’empêche que de brèves dissensions sont apparues sur les élections des vice-présidents. Serge Rutkowski, le maire d’Auxon-Dessous a regretté qu’aucun maire des communes d’Auxon ne soit représenté au Bureau alors que la nouvelle gare TGV concerne principalement ces communes.

De son côté la députée UMP Françoise Branget non contente de pouvoir être associé à une vice-présidence a appelé ses amis politique au boycott des élections de vice-président. Huit délégués n’ont donc pas pris part au vote.

<!--[if !vml]-->

 


<!--[endif]--><!--[if !mso]-->

Comprendre le fonctionnement de la communauté d’agglomération

Dans chacune des 59 communes du Grand Besançon, les conseillers municipaux, fraichement élus, ont désigné leur représentant à la Communauté d’Agglomération : un délégué pour les communes de moins de 1 000 habitants, 2 pour les communes de plus de 1 000 habitants et 55 pour Besançon.

Les 138 délégués désignés se réunissent en Assemblée une dizaine de fois dans l’année. Vendredi soir ils ont élus le président et ses 29 vice-présidents qui forment le Bureau

Neuf commissions thématiques, correspondant aux neuf premières vice-présidences préparent les dossiers du Grand Besançon. Chaque commission compte dans ses rangs une quinzaine de délégués.

Sept ans après sa création, la jeune institution s’est affirmée. Elle a élargi ses domaines de compétences, du transport en 2002 avec la création de Ginko à la gestion des déchets ou encore du conservatoire national de région. Elle s’occupe également de l’environnement, de l’habitat, du tourisme, de la culture…

<!--[if !mso & !vml]--> <!--[if !vml]-->
<!--[endif]-->
Damien

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon