Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Jean-Pierre Bel veut dresser un état des lieux des collectivités

URGENCE

Le président du Sénat, Jean-Pierre Bel (PS), a proposé vendredi à Besançon, devant le congrès de l'Assemblée des départements de France (ADF), que les états généraux des élus qu'il entend lancer "dressent rapidement un état des lieux des collectivités".

Publicité

"Je souhaite que chaque élu de notre pays se sente concerné, écouté, entendu, avant que nous ne construisions ensemble les politiques d'avenir", a lancé M. Bel devant les présidents des départements, précisant que "majorité et opposition pourront y prendre toute leur part".

"C'est à partir de nos territoires eux-mêmes que des priorités pourront être ainsi dégagées pour une relance de la démocratie territoriale".

"Mon souhait est que cet état des lieux soit achevé en février", a précisé en marge du congrès M. Bel devant la presse. "Le constat qui sera dressé pourra être alors utilisé par tous les candidats à la présidentielle pour préparer leurs propositions" dans le domaine des collectivités locales.

"La concertation doit être au centre de ces états généraux, y compris pour leur organisation", a-t-il dit, ajoutant qu'il comptait s'appuyer notamment sur les présidents des conseils généraux.

Le président du Sénat a estimé que le changement de majorité du 25 septembre à la Haute assemblée  est "plus qu'une simple victoire électorale de circonstance". "C'est l'expression d'une évolution profonde dans nos territoires, d'un ras-le-bol des méthodes, d'un refus de réformes qui s'apparentent à des reculs".

"L'objectif des états généraux ce sera de mettre de la cohérence dans la parole des élus", a jugé le vice-président du Sénat, Didier Guillaume (PS).

Relevant qu'il y a une association d'élus par type de collectivité - région, département, commune, etc. - mais pas d'association globale, il a estimé que "c'est la mission du Sénat qui représente les collectivités, de transmettre aux candidats à la présidence ce que les élus locaux veulent leur dire".

(source: AFP)

redaction

Votre météo avec