Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Jean-Pierre Chevènement rend hommage au résistant Stéphane Hessel

©DR - cliquez sur l'image pour agrandir

L'ancien diplomate,  résistant etauteur du best-seller "Indignez-vous" Stéphane Hessel est mort dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 95 ans. Les hommages se multiplient. Pour l'ancien ministre et  sénateur du Territoire-de-Belfort Jean-Pierre Chevènement, Stéphane Hessel "a perçu avec plus d'acuité que d'autres la crise de l'Europe dont le dévoiement l'indignait".

Publicité

 "Sa vie s'appelle +Résistance+. Il a perçu avec plus d'acuité que d'autres la crise de l'Europe dont le dévoiement l'indignait. A tous ceux qui, aujourd'hui, perdent un ami, il appartient, comme dit le Chant des Partisans, de prendre sa place. Il faut transformer son indignation en projet pour mettre les peuples au coeur de la construction européenne"

Les autres réactions 

 

François Bayrou, président du MoDem: "S'il y a un mot qui caractérise Stéphane Hessel, c'est résistance. (...) Au fur et à mesure qu'il avançait en âge, il devenait de plus en plus résistant et de plus en plus contestataire. Cet homme n'a au fond jamais renoncé à la révolte et c'est cette volonté qui a fait l'incroyable succès de son libre +Indignez-vous+. Il a été pour cette raison un repère pour beaucoup de gens, un signe que le combat ne s'achevait jamais. Des jeunes gens révoltés, il y en a beaucoup mais révolté au-delà de 90 ans, il y en a peu. Et c'est cette incroyable source de jeunesse qui était frappante chez lui" (déclaration à la presse au Salon de l'Agriculture)

- Claude Bartolone, président PS de l'Assemblée nationale: "Stéphane Hessel a montré toute sa vie une détermination remarquable et créatrice. Sa vie, ses engagements et ses combats pour les droits de l'Homme, en France comme dans le monde, sont autant de leçons pour chacun d'entre nous. Son dernier combat, son indignation, laissera à jamais la trace de son remarquable courage et sa détermination à faire progresser la paix" (communiqué)

 - Denis Baupin, vice-président EELV de l'Assemblée nationale: "Tout dans son parcours témoigne à la fois d'un engagement, d'une indignation qui n'ont jamais faibli, mais aussi d'une profonde humanité, d'un soin continuel de l'autre, et tout particulièrement de l'autre +à venir+, les générations futures. Pour nous écologistes, qui nous reconnaissions dans ses déclarations sur la nécessité d'une déclaration des devoirs de l'humanité vis-à-vis de la planète (pour accompagner la déclaration des droits de l'Homme dont il fut l'un des rédacteurs), son départ est une immense perte. Nous tenterons humblement d'être à la hauteur de son héritage" (communiqué)

- Ségolène Royal, présidente PS de la région Poitou-Charentes: "Stéphane Hessel fut un défenseur inlassable de la dignité humaine, solidaire de ceux qui se dressent pour bâtir un monde plus humain. Les jeunes ont reconnu en lui un compagnon d'espérances. Merci à Stéphane Hessel, pour cette elle leçon d'Humanité et de fraternité" (communiqué)

 - Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile-de-France : "Cet européen convaincu, cet homme de gauche engagé a fortement marqué le combat pour la défense des droits de l'homme, la paix et la dignité et nous sommes tous très attristés de son départ. Nous garderons en mémoire son parcours, son histoire bouleversante et son message d'engagement qui a su mobiliser plusieurs générations. Il a su fédérer autour d'une idée force: refuser l'indifférence" (communiqué)

 - Elisabeth Guigou, ancienne ministre, présidente PS de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée: "Stéphane Hessel avait cette particularité rare d'être devenu, pour différentes générations, un exemple (...) Son grand âge n'avait en rien diminué son enthousiasme, sa capacité d'indignation, sa créativité. Pour moi, Stéphane Hessel restera une référence, par sa capacité à faire face à l'adversité, à s'engager pour les autres, à plaider pour une Europe, acteur mondial, et par son sourire bienveillant" (communiqué)

  Marie-George Buffet, députée, ex-numéro un du PCF "souhaite rendre hommage à celui qui fut le plus jeune des nonagénaires en faisant de son livre +Indignez vous+ un emblème pour des jeunes européens rebelles du début de notre XXIe siècle. La constance de ses engagements, depuis la Résistance au nazisme jusqu'au soutien au printemps arabe, en passant  par son action internationale en faveur de la Paix et des Droits de l'Homme force le respect" (communiqué).

Damien

Votre météo avec