Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

JO : Aurore Jean, meilleure française en skiathlon

©Nordic Focus - cliquez sur l'image pour agrandir
petite déception...

La Norvégienne Marit Bjoergen a remporté ce samedi la première épreuve de ski de fond des jeux Olympiques 2014 en skiathlon. A 33 ans, elle règne sur cette spécialité sur laquelle sans discontinuité depuis 2010. C’est son deuxième titre olympique. Les Franc-Comtoises Aurore Jean, Célia Aymonier et Anouk Faivre Picon ont terminé respectivement en 8è, 21è et 38e position de cette épreuve de 15 km au total avec 7,5 km en style classique puis 7,5 km en style libre. 

Publicité

Bjoergen, 33 ans, a devancé la Suédoise Charlotte Kalla de 1 sec 8/10e et une autre Norvégienne Heidi Weng, reléguée à 13 sec 2/10e. La grande favorite compte désormais à son palmarès quatre titres olympiques avec les trois glânés à Vancouver en 2010 et sa moisson n'est sans doute pas terminée tant elle domine la discipline. Sa grande rivale, la Polonaise Justyna Kowalczyk, blessée à une cheville, a terminé à la 6e place, à près d'une minute. La voici désormais nantie de 8 médailles olympiques en tout (4 or, 3 argent et 1 de bronze), avec les médailles de bronze (relais par équipes) en 2002 et d'argent à Turin (10 km classique).

La meilleure Française, Aurore Jean, a terminé à la 18e place, à 1 min 53 sec de la "reine Marit”.Un rien déçu s’attendait à être au moins classé dans les 15 premières places mais a du faire face à des conditions de glisse difficile notamment sur la fin de l’épreuve en raison du soleil présent. Sur les 2 x 7,5 km, la Jurassienne s’est toujours placé vers la 20e place. C’est sur le passage au skatting qu’Aurore s’est cassé les jambes et le mental. A charge de revanche sur le sprint… 

Les autres françaises Célia Aymonier, Caroline Hugue et Anouk Faivre Picon ont terminé respectivement en  21è, 22e et 38e position

Réaction de Célia Aymonier :Je pars de loin et pendant le premier tour en classique, j’ai travaillé pour me replacer. Je suis contente de ma course en skate aussi. C’était ma première course dans ces Jeux et c’est une belle entrée

Anouk Faivre-Picon, 38e : “En skiathlon, j’ai toujours du mal. En classique, ça passe et après je n’ai plus de jambes en skate. C’était ça aujourd’hui. Ce n’est pas une surprise non plus. C’est surtout que je n’avais pas recouru depuis le Tour de Ski début janvier car j’ai été malade à Toblach et donc forfait. Il me manquait un peu de rythme.”

Damien

Votre météo avec

Evénements de Sotchi