Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

L’ex-femme de Marc Dutroux ne sera pas accueillie à Montferrand-le-Château

© - cliquez sur l'image pour agrandir
La rumeur lancée par plusieurs médias belges vendredi était donc erronée.  Michelle Martin-Dutroux ne rejoindra pas le couvant de Montferrand-le-Château qui abrite la communauté des sœurs dominicaines de Béthanie.

Publicité

Les Dominicaines de Béthanie étaient présentes en Belgique jusqu’en 1995. C’est peut-être la raison pour laquelle plusieurs sources ont cru comprendre que Michelle Martin-Dutroux,  âgée aujourd’hui de 51 ans et convertie au catholicisme durant sa détention, allait rejoindre la région de Besançon.  

Condamnée en 2004 à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises du Luxembourg et de Belgique pour le meurtre de quatre fillettes, elle a obtenu une libération conditionnelle. Selon la loi belge, tout condamner peut le réclamer après avoir obtenu au moins un tiers de sa peine. Michelle Martin-Dutroux aura passé 15 ans derrière les barreaux. Elle aurait demandé à se retirer dans un couvent.

La communauté des sœurs dominicaines de Béthanie paraît l’endroit idéal. En effet, les sœurs de Béthanie « sont des femmes venant de parcours humains divers. Certaines, marquées par un passé lourd, réunies, sans aucune distinction, dans la consécration religieuse, à d’autres femmes venues d’une vie moins mouvementée ».

Finalement, l’information a été démentie. France Soir a publié le communiqué des Sœurs de Béthanie.

« Nous avons entendu à la télévision que la femme de Marc Dutroux, bientôt libérée, pourrait intégrer notre maison. J’ai immédiatement dit à mes consœurs que le ministère de la Justice ne l’accepterait jamais en France. Mais si cela avait été le cas, aurions-nous pu l’accueillir ? Oui. C’est notre vocation d’intégrer toute femme qui voudrait suivre le chemin religieux, quel que soit son passé. Mais les circonstances ne le permettent pas. Elle ne viendra jamais chez nous. L’affaire est trop médiatisée. Comme dans chacun de nos couvents, tout ici est ouvert, elle serait pistée, harcelée, elle ne serait pas en sécurité. Il lui faut un couvent cloîtré. »

 

Damien

Votre météo avec

Evénements de montferrand-le-chateau