Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

L’UMP dénonce la gestion des régions gérées par la gauche

©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Si les impôts locaux ont flambé depuis 2004, c’est la faute à la gauche qui gère 20 des 22 régions françaises. En tout cas, l'UMP, qui présentait mercredi le «livre noir des régions socialistes» en est persuadée. Les présidents de régions PS et leurs alliés ripostent en mettant en cause les «transferts de charges de l'État non compensés» et relativisent l'aggravation de la pression fiscale.

Publicité

«Les présidents de régions PS ont augmenté leurs impôts de plus de 35 % en moyenne depuis 2004 », accuse Roger Karoutchi, président du groupe UMP au conseil d'Ile-de-France. « Les contribuables leur doivent un prélèvement supplémentaire de 2 milliards d'euros par an !».
 
Des hausses très fortes ont été décidées par les conseils régionaux après les élections de 2004 (+21 % en moyenne en 2005). L'escalade s'est poursuivie en 2006, mais dans une moindre mesure (+7,5 % en moyenne). Les années suivantes, à mesure que l'échéance des régionales de mars 2010 se rapprochait, les impôts régionaux ont augmenté plus légèrement ou sont restés stables.
 
L'ampleur de la « flambée fiscale » varie beaucoup d'une région à l'autre. Selon l'UMP, les régions qui ont le plus augmenté leurs impôts entre 2004 et 2009 sont :
 
- Languedoc-Roussillon : 91% (taxe foncière) et 90% (taxe professionnelle)
 
- Auvergne : 71% et 71%
 
- Bourgogne : 60% et 86%
 
- Provence Alpes Côte d’Azur : 59% et 69%
 
- Ile de France : 46% et 69%
 
- Lorraine : 41% et 41%
 
- Picardie : 26% et 41%
 
- Midi-Pyrénées : 29% et 32 %
 
- Franche-Comté : 28% et 27%
 
A titre de comparaison, la Région Alsace gérée par l’UMP a augmenté ses impôts de 28% et 23%.
 
 
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille