Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

L’ESB M est lancée

Handball (Pro D2)

Après leur entame de championnat très décevante contre Nancy, les handballeurs bisontins ont marqué les esprits en revenant de Chartres avec une victoire (26-29) de haut standing. Les voilà partis.

Publicité

On oublie tout, et on… commence. On oublie aussi les habitudes passées, qui faisaient de cette équipe de l’ESB M une référence à domicile incapable de confirmer loin de ses bases. Après deux petites journées, c’est quasiment le monde à l’envers. Délestés du poids de la pression, les joueurs de Christophe Viennet ont livré le match quasi-parfait sur le parquet de Chartres, où s’imposer n’est jamais anodin.

Pour bâtir ce succès référence, les Doubistes ont eu la meilleure idée : débuter pied au plancher. Tokic et Bedel bombaient le torse (0-3, 6e), et Besançon séduisait, avec un retour en forme plus que bienvenu de Calandre (4-7, 18e). Contrairement à la semaine passée, les Francs-Comtois bâtissaient leur succès sur une intransigeance défensive indéniable. Dans les buts, Thirion faisait le boulot Juste avant la pause, Calandre portait la marque à un cinglant (7-13, 30e).

Un possible déclic

La suite n’était pas mal non plus. Largement même. Les partenaires de Sylvain Rognon avaient en effet l’immense mérite de gérer cette avance substantielle. Karsenty avait beau faire recoller quelque peu les siens (10-13, 35e), l’ESB M trouvait une arme dissuasive en la personne d’un Bedel qui confirmait les beaux espoirs placés en lui (12-17, 40e). Intenable et dans tous les bons coups, le Bisontin enfonçait Chartres, sans réaction (14-23, 45e).

Avec Foucault et Molinié, Chartres signait certes un 5-0 (19-23, 52e), mais les joueurs de la capitale franc-comtoise trouvaient les ressources pour tenir l’essentiel. Laguillaumie apportait une rotation salutaire (21-28, 56e) dans une fin de match qui voyait les Bisontins se congratuler. Le signe d’une grosse victoire qui pourrait constituer un déclic.

Max_sports