Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

... la cancoillotte en bouteille

©miss Dom - cliquez sur l'image pour agrandir
©miss Dom - cliquez sur l'image pour agrandir

Il y a quelques mois, la cancoillotte en bouteille s’affichait sur de grands panneaux publicitaires aux quatre coins de Besançon. Cette nouveauté nous vantait sa facilité d’utilisation. J’ai testé…

Publicité

Au départ, l’idée est séduisante. Pas besoin de couteau ou de cuillère pour napper sa tartine de cancoillotte. D’une pression sur la bouteille, dans l’esprit de celle de ketchup, on peut avoir la quantité nécessaire sans que cela coule partout. Et pas d’ustensile à laver. Pour quelques centimes de plus que la version traditionnelle en pot (2,79 euros la bouteille contre 2,59 euros le pot au Monoprix de la Grande-Rue à Besançon par exemple), pourquoi ne pas se laisser tenter par cette cancoillotte en bouteille conçue par La Belle Etoile. C’est ce que j’ai fait.
 
Génial à première vue, mais…
A la première tartine, cela paraît génial. La cancoillotte, onctueuse, s’étale comme il faut, où il faut. A condition quand même de savoir viser juste. C’est par la suite que les choses se gâtent. Comme je ne l’avais pas finie en une seule fois, je l’ai mise au réfrigérateur et ne l’ai ressortie qu’au bout de quelques jours. Et là, la cancoillotte a mis un temps fou à couler. Sans doute, s’était-elle un peu collée autour du bouchon verseur. Ou alors était-ce parce qu’elle était trop froide et donc trop dure. Le repas suivant, j’ai alors opté de la sortir suffisamment tôt du réfrigérateur afin de la remettre à température ambiante avant de la manger. Apparemment, la bonne solution. Encore faut-il y penser.
 
Une bouteille et un couteau
Autre problème, c’est que l’on ne voit pas, bien évidemment, ce qu’il reste dans la bouteille. Et quand celle-ci est beaucoup moins pleine, il faut presser, presser, presser et encore presser pour tenter de faire couler la cancoillotte. On pense alors que la bouteille est vide. Eh bien non. J’ai débouché le bouchon et constaté qu’il restait encore pas mal de cancoillotte sur les bords et au fond. Résultat, j’ai pris un couteau pour me servir. De quoi me conforter dans ma décision de revenir au bon vieux pot ! 
miss.dom