Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La centrale de Fessenheim ne sera pas fermée

© - cliquez sur l'image pour agrandir
Le patron d'EDF, Henri Proglio, a rejeté les appels à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) réclamée par les écologistes car située dans une zone sismique, comme la centrale japonaise de Fukushima en proie à un accident nucléaire majeur.

Publicité

«C'est comme si vous disiez que les immeubles parisiens qui ont plus de 20 ans devaient être détruits», a déclaré M. Proglio sur RTL. «C'est un bien industriel qui doit être beaucoup plus entretenu, maintenu, modernisé», a-t-il ajouté.
 
Il a souligné qu'EDF investissait 2 milliards d'euros chaque année pour la modernisation des centrales nucléaires, et prévoyait un investissement estimé à 40 milliards d'euros pour leur extension de vie. «Nous le faisons d'ores et déjà», a-t-il insisté.
 
Fessenheim, entrée en service en 1977 et qui a produit 11,7 milliards de kWh l'an dernier, cristallise la colère des militants écologistes, qui dénoncent les risques sismiques et d'inondation ainsi que de multiples incidents.
 
redaction

Votre météo avec