Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La famille Perrin de Besançon sera-t-elle le ménage presque parfait de l’année ?

Pierre, Fairouz et leurs trois enfants, Samuel, Anna et Adèle© - cliquez sur l'image pour agrandir
© - cliquez sur l'image pour agrandir
© - cliquez sur l'image pour agrandir
© - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Sybert du Grand Besançon en charge de la gestion des déchets a lancé début février et pour quatre mois une campagne de sensibilisation à la réduction des déchets. 20 familles de toute l’agglomération vont tenter de réduire le volume et le poids de leur poubelle. À l’issu de l’expérience, 250 € sont à gagner. Durant cette aventure, nous vous donnerons régulièrement des nouvelles de la Famille Perrin. Pierre, Fairouz et leurs trois enfants habitent un appartement à Besançon dans le quartier des Chaprais et ils sont motivés...

Publicité

En février, les ménages n’ont pas changé leurs habitudes, ils ont simplement pesé leurs déchets. À partir du mois de mars, ils ont commencé à appliquer des gestes qui ont un impact sur le poids de leur poubelle.  

 « On ne cherche pas à être parfaits, mais à améliorer notre pratique quotidienne sur la question des déchets », explique Pierre Perrin. « Pour nous aider dans cette démarche, il nous a paru important d’être accompagnés.  Ce qui est bien c’est que l’opération dure quatre mois et s’inscrit dans le quotidien. Si l’on veut réconcilier les individus avec la chose publique, c’est essentiel. Et puis on a des enfants et très jeune déjà on peut commencer à les sensibiliser à cette question ».

Concrètement, les 20 familles ont reçu un guide qui recense tous les gestes utiles.  Grâce à un peson, ils pèsent leurs poubelles et donnent leurs résultats en ligne. Ils peuvent aussi échanger leurs « bons plans » sur le site de l’opération.

« Quand on revient de course, on jette un sac entier d’emballage. Ça n’apporte rien ! »

Fairouz Perrin pense pouvoir vraiment agir sur le poids de la poubelle jaune des déchets recyclables. « Nous utilisions quotidiennement des lingettes pour nos enfants ou de l’essuie-tout.  C’est l’habitude que je vais certainement avoir le plus de mal à changer. Poue alléger la poubelle jaune, nous allons changer notre habitude de consommation et d’achat comme éviter tous les suremballages, acheter les légumes en vrac. Réutiliser ma boîte d’œuf et en acheter à l’unité, etc. Il faut maintenant que j’ai le réflexe !  »

"Quand on revient de nos courses en hypermarché, on jette un sac entier d’emballages. C’est catastrophique et ça n’apporte rien au produit ! C’est quelque chose qui interpelle quand même ! Alléger notre caddie devrait aussi nous permettre de faire des économies".

Et prochainement, nous verrons quels gestes la famille Perrin a décidé d’appliquer avec moins de produits toxiques pour l’entretien et le lombricomposteur qui a trouvé sa place dans la cuisine familiale.

En chiffres…

Moyenne de production des déchets en 2010

  • Ordures ménagères résiduelles (poubelle grise) : 204 kg/an/personne
  • Recyclables (poubelle jaune) + verre : 97 Kg/an/pers
  • Déchèterie : 225 kg/an/pers

La famille Perrin de Besançon

  • (données recueillies sur 1 mois de février et extrapolées à l'année)
  • Ordures ménagères résiduelles (poubelle grise) : 52 kg/an/pers
  • Recyclables + verre : 31 kg/an/pers
  •  

Bilan du mois de février : « la famille Perrin est déjà très exemplaire en matière de production de déchets. Elle fait attention lors de ses achats. Nous verrons fin mai les résultats avec les nouveaux gestes ”, explique  Sandrine Renaud en charge de l’opération Ménage presque parfait. “Les différences de poids s'expliquent également par le fait que le Sybert  collecte également les déchets des professionnels (restaurant, commerçant…) ”

Damien

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon