Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La fascinante histoire du chocolat...

Quetzalcoatl ©El Comandante - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Quetzalcoatl_1.jpg - Cacao ©http://eljocarreco.blogspot.fr/2014/03/los-alimentos-mas-afrodisiacos-te.html - cliquez sur l'image pour agrandir

L'histoire commence il y a 4000 ans, de l'autre côté de l'Atlantique avec le cacao. Jusqu'à aujourdhui, ses fèves ont été transformées, accompagnées, imaginées de plus de mille et une façons pour en faire notamment du chocolat, ce qui a créé de nombreux adeptes et autres chocolatomanes... Mais qui a rapporté le cacao en Europe ? Qui faisait les premiers chocolats chauds ? Réponses...

Publicité

Le cacao et le chocolat ont une histoire longue et intrigante. Nous, Européens, ne connaissons la fève de cacao que depuis son introduction en Espagne par Hernando Cortés en 1528. Mais l'histoire du chocolat a commencé bien avant...

Il y a 4000 ans, les premières boissons chocolatées

Pour les scientifiques, le berceau du chocolat est un village du Honduras dans la vallée d'Ulua. Ils y ont retrouvé des tasses utilisées pour le Xocoatl. Car, ne l'oublions pas, le chocolat était uniquement consommé en boisson. Et cela reste vrai jusqu'au milieu du XIXe siècle.

Quetzalcoatl, dieu du cacao

Entre 250 et 900 après Jésus Christ, le cacao prend une grande place dans la culture et la religion mayas. La cacao y sert en effet de monnaie d'échange ! De petite taille, solide et disponible en grandes quantités, la fève de cacao est une monnaie idéale pour les Mayas qui échangent 10 fèves contre un lapin…

Aux alentours de 1300, les Toltèques suivis des Aztèques établissent leur communauté au Mexique. Ils pratiquent le culte du Quetzalcoatl, le dieu du cacao.

Selon la légende, le cacao était un don des dieux reçu par Quetzalcoatl. Ce dieu vivait avec son peuple dans un coin de paradis, Tula. Evidemment, leur opulence fit des jaloux et les envahisseurs empoisonnèrent Quetzalcoatl. Il perdit la raison et disparut sur un radeau en pleine mer. Depuis ce jour, les Aztèques ont toujours cru que leur roi et dieu du cacao reviendrait un jour au Mexique…

L'arrivée d'Hernando Cortes

Quand, en 1519 Hernando Cortes débarque au Mexique, les Aztèques pensent d'abord qu'il s'agit de Quetzalcoatl. La première chose qu'ils font est donc de lui servir une boisson rouge, amère et épicée à base de cacao dans un gobelet d'or : le Xocoatl.

Cortes, venu chercher de l'or est certes un peu déçu. Mais il est plus avisé que son prédécesseur, Christophe Colomb ! Car lui, en 1502, lorsqu'il jette l'ancre non loin du Honduras se voit offrir des fèves de cacao. Mais, il les prend pour des amandes et les jette… Ce n'est pas le cas de Cortes ! Il réalise que le cacao ne manque pas de valeur, il fait part de sa découverte au roi Charles Quint et il aménage les premières plantations de cacaoyers… pour obtenir de l'or.

Les Aztèques boivent cette boisson quand ils vénèrent leurs dieux. Pour les colonisateurs, le cacao, la boisson chocolatée et le beurre de cacao offrent une grande valeur nutritive et des vertus médicinales. Voilà pourquoi Hernando Cortes introduit la fève de cacao dès 1528 en Europe (Espagne). Et comme à l'époque, la Flandre est sous domination espagnole, Bruges, Anvers et Gand vont former la plaque tournante du chocolat en Europe. Voilà le début de la fabuleuse histoire du "chocolat belge".

Un chocolat chaud au goût européen

Ce sont des moines présents au Mexique qui, aux alentours de 1520, vont mettre la recette du premier chocolat chaud au point. Au cacao ils ajoutent du sucre de canne, de la vanille et parfois du clou de girofle pour obtenir une boisson plus conforme aux goûts espagnols. C'est un succès. Les premières « chocolaterias » s'ouvrent au Mexique, on y déguste le chocolat mousseux. Dans les années 1590, le chocolat, tel qu'il est préparé par les moines, arrive en Espagne qui se prend de passion pour lui. Les milieux cléricaux espagnols ne révèlent à personne le secret de fabrication du chocolat qui reste un monopole espagnol jusqu'au XVIIe siècle.

Chocolat fin et décadence ?

Puis le chocolat fait son entrée dans chaque pays européen par le journal de voyage de l'Italien Antonio Carletti qui dévoile, peu après 1606, la fabrication du chocolat. Et le succès est immédiat. Italie, Pays-Bas, Allemagne, Suisse… le chocolat enthousiasme partout, à commencer par les rois, les aristocrates et la noblesse. Sa qualité d'aphrodisiaque fera d'ailleurs sa bonne réputation ! Et chaque pays adaptera ses recettes selon ses goûts nationaux.

En France, c'est Anne d'Autriche qui amène la boisson à la Cour. David Chaillou sera, en 1659, le premier chocolatier de France. L'engouement est immédiat et un débat s'engage au sujet des propriétés thérapeutiques du chocolat. Tout le monde s'y met : docteurs, gens de lettres, cardinaux…Très vite, on attribue au chocolat des vertus aphrodisiaques.

Mais en 1660, l'Eglise s'interroge : le chocolat n'est-il pas sensuel et décadent ? Ensuite, puisque ses fidèles fortunés consomment des boissons chocolatées, notamment pour tenir le coup pendant de longues cérémonies, l'Eglise laisse là ses interrogations. Le pape Pie V va même déclarer que le chocolat est conforme au carême…

Quelques dates avec le chocolat...

  • 1728 : la famille Fry fonde la première fabrique de chocolat au Royaume-Uni avec machine hydraulique
  • 1737 : le monopole espagnol du cacao s'amenuise. Italie, Pays-Bas et Portugal aménagent des plantations au Vénézuela.
  • 1765 : introduction du chocolat au Etats-Unis par un haut fonctionnaire anglais et construction d'une première fabrique de chocolat dans le Massachusetts.
  • 1780 : à Bayonne, en France, fabrication mécanique du chocolat
  • 1828 : Coenraad Van Houten (Hollandais) révolutionne la production du chocolat avec sa presse à cacao. Elle sépare le cacao solide du beurre de cacao. On peut dire que Van Houten invente le chocolat en poudre.
  • 1832 : l'Autrichien Franz Sacher invente sa tarte au chocolat (elle porte toujours son nom)
  • 1846 : Fry et fils lance la première tablette de chocolat à croquer. Avant cette date, on faisait fondre des blocs de chocolat avec de l'eau et du lait pour en faire une boisson chocolatée mousseuse.
  • 1875 : premier chocolat au lait inventé par le Suisse Daniel Peter. Il ajoute du lait en poudre au chocolat.
  • 1890 : de nombreux pays européens exigent une protection légale pour le chocolat qui fait l'objet de nombreuses fraudes.
  • 1900 : le prix du cacao et du sucre diminue et le chocolat est ainsi à la portée d'un nombre croissant de consommateurs.
  • 1910 : la production du cacao glisse de l'Amérique centrale et latine vers l'Afrique et l'Asie.

La production du chocolat s'industrialise partout en Europe et aux Etats-Unis. La Belgique est à la pointe du progrès avec une technologie innovante et de nouvelles techniques de marketing.

Les grands chocolatiers débutent : Neuhaus, Godiva, Lindt, Suchard, Fauchon…

  • 1912 : Jean Neuhaus invente la praline belge, le premier chocolat fourré
  • 1915 : brevet du « ballotin » de pralines par le même Jean Neuhaus
  • 1936 : Jacques lance le « bâton ».

Lire sur le même sujet : Les 5 bonnes raisons de manger du chocolat !

Sources :

Alexane

Votre météo avec

Evénements de Ailleurs

Mer, 17 Janvier 2018 20h30
Zenith de Dijon - Dijon
Mar, 20 Mars 2018 20h30
Zenith de Dijon - Dijon
Ven, 27 Avril 2018 20h00
Théâtre des Feuillants - Dijon