Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La Franche-Comté se retire des génériques de films

Le film Poupoupidou sorti le 12 janvier 2011 a reçu une aide de 150 000 euros © - cliquez sur l'image pour agrandir
Le conseil régional a décidé de ne plus subventionner les longs métrages tournés dans la région. Une décision qui pourrait avoir des conséquences sur le maintien dans la région de la seule société de production du cinéaste bisontin Amor Hakkar.

Publicité

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 st1\:*{behavior:url(#ieooui) }  

500 000 euros. C’est l’enveloppe qui était allouée tous les ans pour l’aide aux tournages cinématographiques. La Franche-Comté était dans les six dernières régions de France à investir dans le cinéma.  Depuis 1996, la Région a soutenu 38 films pour un montant de 3,2 millions d’euros. La palme revient à Indigènes, le film de Rachid Bouchareb qui a reçu 200 000 euros.

Ces subventions servaient-elles vraiment l’image de la Franche-Comté ? C’est la question que beaucoup de personnes, dont plusieurs élus se posaient. La Région était-elle vraiment mise en valeur ? Les spectateurs reconnaissent-ils vraiment notre région ?  Une question qui n’est logiquement pas le principal souci des réalisateurs venu poser leurs caméras dans la région. Les principales retombées ne bénéficiaient finalement qu’u secteur hôtelier qui hébergeait les équipes de tournage.

425 000 euros pour l’aide à la création et les documentaires

Pour 2011, les élus ont décidé pour la deuxième année de consacrer un budget de 425 000 euros pour une aide à l’écriture. Sauf projet exceptionnel, elle ne financera plus de longs mais des courts métrages et des documentaires.

Une décision que ne devrait pas bouleverser le monde du cinéma à l’exception peut-être de Sarah Film, la seule société de production de la région qui produit les  films d’Amor Hakkar, « La maison jaune » (2007) et « Quelques jours de répit », tourné en 2009 à Saint-Claude dans le Jura  et qui sortira en avril 2011 sur les écrans. Le film a été présenté au festival international de Sundance aux États-Unis au mois de janvier. Le film d’un budget de 200 000 euros a été financé pour moitié par la Région. Ce ne serait donc plus possible aujourd’hui. Sarah Film envisage donc sérieusement de quitter la Franche-Comté pour trouver des financements dans d’autres régions…

Damien

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille