Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La marche était trop haute…

© dr - cliquez sur l'image pour agrandir
BASKET (N2)

 A Gries, le BC Gries-Oberhoffent a battu le BesAC (82-54)

Publicité

  • Les quarts-temps : 18-20, 17-8, 18-15, 29-11

Après l’exceptionnelle victoire obtenue en ouverture de championnat face à Kaysersberg, l’un des ténors de Nationale 2, on savait que le BesAC allait encore monter en gamme en défiant le BC Gries-Oberhoffen dans son magnifique complexe sportif qui aura donc vu le BesAC perdre pour la première fois cette saison, sur un large score : 82-54.

Pourtant à la mi-temps et même jusqu’au terme du 3e quart-temps, on ne pensait jamais que la défaite serait aussi lourde. Car le BesAC, face à l’ogre alsacien, avait fait mieux que résister.

Bien dans le tempo, avec d’entrée la mise en place d’un défense de zone qui donnait les pires soucis à Gries, le BesAC dominait même les débats. Au point de passer un 10-0 à son rival. Dahbi, Daure, Ochereobia et Weber permettaient au BeSAC de mener (4-12). Mais sous l’impulsion de ses Serbes, Matic,  Stankovioc et  Majstorovic avec Minet à la baguette, Gries revenait dans la course pour n’être plus mené que de 2 longueurs au terme du premier quart-temps (18-20).

La suite était de la même veine avec des Bisontins qui restaient concurrentiels tant dans le rythme qu’au scoring : 22-24, 24-26, 27-25. Mais Weber et Ochereobia étaient vite taxés de 3 fautes chacun et logiquement rappelés sur le banc par Fred Feray (17e). Dès lors, le BeSAC se trouvait sensiblement déstabilisé, perdait 6 balles successivement et encaissait un 10-0 pour arriver à la pause avec 7 longueurs de retard (35-28). Rien de très grave jusque-là d’autant que le retard n’était plus que de 3 points (39-35, 23e), grâce notamment à un manier majoré de Daure, soumis à un régime “ de faveur”.

Mais la suite n’avait, cette fois, rien de rassurant. Dominé au rebond offensif, continuant à perdre trop de balles, taxé dune faute anti-sportive à l’encontre de Dahbi, le BeSAC s’était mis à subir. D’ailleurs, le tableau d’affichage reflétait cette main-mise de Gries sur le match, en créditant un 14-1 au profit du compte alsacien (39-35, puis 53-36, +17).

Malgré tout, le BesAC vivait encore et grâce à Dahbi, Pehoua et Weber signait un 7-0 qui le ramenait dans le sillage du BCGO (53-43). Les minutes suivantes allaient très vite ruiner les espoirs bisontins et sceller le sort des Bisontins, trop prompts à perdre des balles sous la haute pression défensive de Gries (27 au total sur l’ensemble du match).

Le BesAC n’y arrivait plus. Pensez qu’un 8 minutes, les hommes de Fred Feray n’inscrivaient que 4 points sur lancers et s’autorisaient, par Bole, le premier panier bisontin de ce dernier quart-temps à deux minutes seulement du terme de ce match.

Pendant ce temps, Gries avait chaussé ses bottes de sept lieues, creusant un écart de plus en plus large : 53-43, 63-43, 68-45, 70-47, 77-47 (+30, 38e). C’en était fini depuis belle lurette et même si Weber permettait au BesAC de perdre sous la barre des 30 points, il n’empêche que Gries qui était monté en régime au fil du match, venait de montrer, face au jeune promu franc-comtois, que ses prétentions sur ce championnat ne sont absolument pas vaines.

On retiendra deux statistiques qui ont particulièrement et notamment obéré les chances du BesAC

  • 1 - Les pertes de balle : 27. Trop, beaucoup trop pour pouvoir rivaliser avec un ténor.
  • 2- Les rebonds offensifs : 19-8 en faveur de Gries, Trop d’écart, beaucoup trop aussi.

Mais, face à un adversaire supérieurement armé, le BesAC aura sans doute appris beaucoup de ce déplacement en Alsace. N’oublions qu’il débarque à ce niveau de la compétition. Sa tâche devrait être plus facile samedi 10 octobre, dans sa des Montboucons face à Saint-Priest.

 Les marqueurs

  • Gries-Oberhoffen : Correia 14, Majstorovic 13, Stankovic 12, Matic 10, Huttel 10, Delar 8, Dhiel 7, Minet 5, Dylan 3, Trauttmann
  • BesAC : Ochereobia 13, Daure 11, Dahbi 9, Weber 9, Bole 8, Pehoua 4, Obadina, Marcelino, Kalambani, Thiabaud

La réaction

Fred Feray (coach du BesAC) : “ Je ne tombe pas de haut. Je connaissais la grande valeur de notre adversaire. Il faut le savoir : cette saison, on ne lutte pas dans la même catégorie que Gries. Mais je considère qu’on leur a offert une très belle opposition pendant 30 minutes. En fait, on a craqué sous leur pression défensive et on a déjoué offensivement.  Je crois aussi que mes joueurs auront appris face à Gries qu’en N2, il faut être encore beaucoup plus percutant, plus combattant pour pouvoir espérer du positif “. 

Les résultats (2e journée de N2)

  • Gries-Oberhoffen – BesAC 82-54
  • Joeuf – Ponte de Cheruy 78-60
  • Kaysersberg – Metz 59-56
  • Tourcoing – Tremblay 7071
  • Saint-Priest- Ouliins 79-66
  • La Charité – WOSB 92-65
  • Paris AB – Lille 85-70

 Le classement

Prochaine journée : Samedi 10 octobre (20h)

  • BesAC – Saint-Priest
  • Metz – Paris AB
  • Tourcoing – Kaysersberg
  • Pont de Cheruy – Lille
  • WOSB – Joeuf
  • Oullins – La Charité
  • Tremblay – Groies-Oberhoffen

 

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mer, 13 Décembre 2017 14h00 - 17h00
MAISON DE L'ARCHITECTURE - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017h
3 avenue des Montboucons - Besançon
Mathieu SLOL
Jeu, 14 Décembre 2017 18h30
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017 20h00
SALLE BATTANT 48 rue Battant - 25000 Besançon - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017 20h30
HABITAT JEUNES LES OISEAUX - Besançon