Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La nouvelle gamma-caméra du CHU de Besançon a du cœur …

©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
le DR Sabbah du CHU de Besançon©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
Photo d'illustration CHU de Besançon ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Professeur Hatem Boulhadhour, chef du pôle Imagerie©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
Quatre fois plus rapide, plus précise et moins irradiante, la nouvelle gamma-caméra de l’unité de service de cardiologie nucléaire du CHU de Besançon permet désormais de recevoir toutes les urgences de patients atteints de maladie du cœur et limite le recours à des examens invasifs.

Publicité

Il n’existe que dizaine d’appareils de ce type en France dont trois autres dans des hôpitaux public. Le service de cardiologie du l’hôpital Minjoz s’est doté depuis le 20 février d’un nouvel équipement d’imagerie médicale pour l’exploration du cœur. Coût de l’investissement : 540 000 euros. « Malgré le déficit connu du CHU, ce nouvel investissement est un signe fort de la volonté de l’hôpital d’améliorer la prise en charge des patients » se réjouit le Professeur Hatem Boulhadhour, chef du pôle Imagerie.

 « Concrètement, avec moins de radiation pour le patient et le personnel, cette caméra permet de passer d’une durée de 20, 25 minutes à 5 minutes pour une exploration du cœur encore plus pointue ». Un gain de temps d’autant plus appréciable que le patient ne doit pas bouger durant l’examen.

 « Une révolution pour le patient »

 En 2010, l’unité de service de cardiologie nucléaire a réalisé plus de 1 780 scintigraphies du myocarde permettant de visualiser le muscle cardiaque à l’effort comme au repos. La durée raccourcie de l’examen permet aujourd’hui d’accueillir toutes les urgences mais surtout de préciser le diagnostic. Injecter moins de produit radioactif permet également de contrôler plus souvent le patient.

 « Les 76 détecteurs de la cette nouvelle gamma-caméra CZT (Cristal de tellerure de Cadmium et de Zinc) nous procure des images six à huit fois plus précise plus nette. Auparavant, nous avions une précision de localisation de l’ordre de 6mm. Aujourd’hui, le champ est de 2,5 mm » explique le Dr Sabbah. « Regardez la comparaison des images. Avec l’ancienne gamma-caméra, on distingue à peine l’anomalie de ce patient fragile. Aujourd’hui, elle est clairement identifiée. Elle détecte des lésions plus infime afin des les traiter plus rapidement…»

Ce nouvel équipement vient conforter le pôle d’excellence du service de cardiologie du CHU de Besançon, un des plus en vue en Europe. 

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

© DR
Ven, 15 Décembre 2017 20h30
2 Place du Théatre besançon - Besançon
Ven, 15 Décembre 2017 20h30
l'Antonnoir - Besançon
image d'illustration © Vedette de Besançon
Sam, 16 Décembre 2017h
Pont de la République - Besançon
©DR
Sam, 16 Décembre 2017h
rodia - Besançon
Sam, 16 Décembre 2017 15h00 - 17h00
LIBRAIRIE L'INTRANQUILLE PLAZZA - Besançon