Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

La station de Métabief investit dans la neige de culture

DR - cliquez sur l'image pour agrandir
Une bonne année

Après un bon démarrage de saison (d'ailleurs un peu en avance, en raison d'une neige précoce), la station affiche pratiquement complet et voit son chiffre d'affaires en hausse par rapport aux prévisions. Olivier Erard, son directeur, nous en dit plus...

Publicité

maCommune.info : Comment s'annonce cette saison ? Quel est le taux de remplissage actuel ?

Olivier Erard : Depuis décembre, la saison a bien démarré et nous avons subi ensuite un peu de redoux, comme partout ailleurs et notamment dans le Jura. Globalement, il y a jusqu'à présent un bon taux de remplissage. À Noël, notre chiffre d'affaires dépassait les prévisions de 20%.

Le neige tombée ensuite nous a permis de réaliser un bon mois de janvier. Plus 60% par rapport à janvier 2012. Il a donc été bien meilleur mais il est vrai aussi qu'il y a eu moins de pannes de remontées mécaniques, grâce à nos investissements et à la mise en place d'un service de maintenance. Nous avons investi 1,6 millions d'euros sur les remontées en 2012 pour la maintenance et la remise à niveau électrique. C'est un effort important mais on voit la différence. Il y a moins de pannes.

Sur le mois de février, nous sommes également en avance. On enregistre pour le moment plus d'activités qu'en 2012. Les gens sont vraiment au rendez-vous. Les écoles de ski sont complètes durant toutes les vacances et nous sommes proche des 100% en terme d'occupation et d'hébergement pour les 3 premières semaines. Seule la quatrième semaine de février est un peu moins remplie que les autres.

Vous avez également mis de nouvelles activités en place (voir notre article). Cela a t-il permis d'acceuillir plus de clientèle ?

Nous avons mis en place plusieurs loisirs en effet comme l'air-bag qui accueille plus d'une centaine de skieurs à l'heure, ou le télé-cheval qui permet de relier les parkings éloignés. Une centaine de personnes par jour y ont également recours. Les nocturnes ont également du succès. En fait, nous avons réalisé une enquête en décembre qui nous a révélé qu'il y avait une demande d'animations.

Nous avons mis en place un baromètre de clientèle pour pouvoir la caratériser, savoir ce qu'elle consomme et connaître ses opinions sur les services et les équipements proposés à la station. Il y a un bon niveau de satisfaction générale, surtout sur le rapport qualité/prix. Nous nous aussi sommes rendus compte qu'il y avait beaucoup de jeunes adultes et de familles avec des enfants dans notre clientèle. Nous nous sommes donc adaptés.

Il y a bien sûr beaucoup de régionaux qui viennnent en journée ou durant le week-end et aussi pas mal de personnes en provenance de Dijon ou du Nord Pas de Calais qui se rendent à la station à la semaine.

Quels sont les prochains investissements et les projets de la station ?

Le principal dossier de 2013 est la neige de culture, qui va mobiliser 7 millions d'euros. C'est le plus gros investissement de la station depuis 6 ans. Les travaux débuteront en avril et devraient être terminés en novembre. L'objectif est la création d'une retenue d'eau en altitude pour alimenter une centaine de canons à neige. La station compte seulement une dizaine de canons actuellement.

Une fois en place, nous prévoyons trois campagnes d'enneigement de 100h chacune par moins 2°C. Nous souhaitons ainsi garantir un minimum de neige et de ski toute la saison sur les secteurs stratégiques du front de site, du télésiège du Morond et du bas du secteur de Piquemiette notamment. Janvier est généralement pour nous une période creuse et c'est une façon de refidéliser la clientèle. Seul le Conseil général du Doubs nous a apporté une subvention exceptionnelle de 3 millions d'euros sur ce projet.

D'autres projets sont aussi en cours autour du VTT et de la randonnée, où on pourrait recevoir l'aide de l'Europe et du Feder. Plutôt à horizon 2014-2015.

Hannah

Votre météo avec

Evénements de metabief