Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le BesAC chute lourdement

© BesAC - cliquez sur l'image pour agrandir
Basket (N2) 6e journée

A La Charité, La Charité bat BesAC : 93-73. Gagner dans la salle de La Charité, on savait que c’était une mission très difficile pour le BesAC. La saison dernière, une seule équipe y était parvenue. Les joueurs de Fred Feray ont pu, en live, mesurer l’ampleur de la tâche dans cette chaude et superbe ambiance, bien en conformité avec ce qui était annoncé.

Publicité

Le BesAC a donc dû s’avouer vaincu, de 20 points (93-73) face à une formation d’une diabolique adresse qui, en 40 minutes, ne lui a fait aucun cadeau et s’est offert le luxe de réussir la bagatelle de 12 paniers primés dont 5 pour le seul Camara.

Pourtant le BesAC avait très bien démarré ce match. en misant beaucoup sur son jeu intérieur et sa paire Ochereobia (6 pts) – Pehoua (7 pts et 3 passes décisives). A ce jeu, lors du premier quart-temps, la formation bisontine commençait même par mener la danse (4-7, 13-17, 15-19). Mais un premier panier primé signé de son capitaine Belabre permettait à La Charité de recoller et même de finir ces 10 premières minutes en tête grâce à un 10-2 ponctué de 6 points de Guerrier (25-21).

La suite allait vite et totalement donner le ton de ce match. Alors que Georges, l’intérieur meilleur marqueur nivernais, était taxé de 3 fautes (14e), Guerrier trouvait une première fois la cible de loin (32-24). Mais c’est surtout Camara, l’ancien berckois, qui, sorti du banc, prenait feu. Il s’offrait une incroyable série de 4 paniers primés de suite, confortée par 1 lancer et par un panier de plus près. Soit la bagatelle de 15 points d’affilée à son actif.

 Pendant ce temps, le BesAC qui prenait l’eau, éprouvait les pires difficultés à mettre en place son jeu offensif de l’autre côté du terrain, avec notamment 7 mouvements d’attaque de suite en échec.

 Heureusement Weber derrière l’arc, Ochereobia très en verve au près samedi soir meilleur marqueur du match avec 25 pts) et Daure de loin aussi, permettaient au BesAC de ne pas totalement sombrer (49-37 à la mi-temps).

 Les plus optimistes dans le camp bisontin pensaient que cette insolente réussite charitoise allait raisonnablement cesser. Eh bien non, c’était se bercer d’illusions. Car après Camara, c’est le jeune Pierard avec qui le BesAC avait été en contact au cours de l’été dernier, qui se plaçait sur le pas de tir avec une redoutable efficacité. A son actif 3 paniers majorés, Camara se payant le luxe de rajouter sa dernière couche. Le passage en zone du BesAC n’avait rien changé. Contrairement à l’écart qui avait enflé (57-41, 63-46, 68-49, 71-51, 73-54, 30e).

Dans ces terribles conditions où l’on craignait le pire, dur apprentissage de la Nationale 2,  Weber et ses camarades; avaient le mérite de lutter bec et ongles pour que cette défaite cette fois annoncée, ne se transforme pas en un naufrage. Grâce à Dahbi (4 pts), Weber (2) et 2 lancers d’Obadina (8-0), le BesAC revenait à 12 longueurs (79-67). C’était très méritoire, même si les deux dernières minutes donnaient à La Charité la possibilité de ficeler ce match avec 20 points d’écart...

 Dure soirée pour le BesAC qui garde malgré tout son compteur général à l’équilibre (3 victoires, 3 défaites).

 Avec l’envie de vite reprendre des couleurs. Possibilité en sera donnée à Obadina et à ses coéquipiers contre Pont de Cheruy, samedi 7 novembre 2015 à 20 heures au gymnase des Montboucons. A noter que cette soirée du 7 novembre sera aussi l’occasion de fêter un évènement exceptionnel pour le BesAC. Surprise...

Les quarts-temps : 25-21, 24-16, 24-17, 20-19. 

 Les marqueurs

La Charité : Camara 18 (5 X 3 pts), Belabre 18 (1 X 3 pts), Pierard 17 (3 X 6 pts), Montanana 14 (1 X 3 pts), Guerrier 13 (1 X 3 pts),  Georges 6, Lambert 4, Salaneuve 3 (1 X 3 pts), Boyer,

BesAC : Ochereobia 25, Weber 14 (1 X 3 pts), Daure 12 (2 X 3 pts), Pehoua 9, Dahbi 7, Bole 4, Obadina 2, Kalambani, Tribodet, Tribout, 

Les réactions

Fred Feray (coach du BesAC) : “ On l’avait pourtant très bien démarré ce match.... Mais on est tombé sur une équipe d’une adresse diabolique. Dans ces conditions, ce n’était pas possible de gagner. Mais on a eu le mérite de ne pas lâcher “.

David Weber (meneur du BesAC, ancien joueur de La Charité) : “ Ils ont été incroyables d’adresse. Quand Camara se met à prendre feu, ça nous fait très mal. Mais prendre 93 points, c’est trop...Le positif dans ce match, c’est de n’avoir pas lâché, car dans ces conditions on aurait pu totalement exploser et finir avec 40 points d’écart... “. 

Les résultats

  • La Charité – BesAC : 93-73
  • Joeuf – Sainte-Marie Metz : 79-77
  • Gries-Oberhoffen – Kaysersberg : 93-79
  • Lille – Tourcvoing : 79-59
  • Pont de Cheruy – OUllins : 71-77
  • Saint-Priest – Tremblay : 68-78
  • Paris BA – WOSB : 85-91

Le classement

Damien

Votre météo avec