Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le BesAC logiquement battu

© BesAC - cliquez sur l'image pour agrandir

A Besançon, BesAC – Gries-Oberhoffen : 50-68. Il n’y aura donc pas eu de surprise ce samedi 6 février 2016 sur le parquet des Montboucons et la hiérarchie du classement a été pleinement respectée. Le leader Gries-Oberhoffen s’est imposé une nouvelle fois, la 14e fois en 15 matches, et le BesAC a ainsi subi sa seconde défaite de la saison à domicile. Le tout dans la plus parfaite des logiques.

Publicité

Les quarts-temps : 12-23, 16-13, 11-17, 11-15.

Très vite, la formation alsacienne a en effet annoncé la couleur, en s’appuyant sur une adresse infernale à mi-distance. C’est simple pour commencer, Gries s’offrait 3 paniers majorés de suite, signés Majstorovic (2) et Diehl (1). 9-0 en deux temps trois mouvements. Une vraie douche froide ! 

Après que Dahbi et Ochereobia aient débloqué le compteur local, on pensait qu’une panne d’électricité rafraichiraient les ardeurs alsaciennes. Eh bien non ! Gries allait, pendant les 10 minutes du premier quart-temps artiller à tout va de loin, avec une réussite insolente. Au bout du compte, ils réussissaient la bagatelle de 6 paniers primés pour mener 12-23 (10e). Pendant ce temps, le BesAC peinait à trouver la cible que ce soit de près ou de loin. Les Bisontins trouvaient certes des positions, mais les gâchaient, même si Pehoua, Obadina et Tribodet faisaient petitement avancer la marque.

Le BesAC, malgré tout gardait sa combativité intacte et commençait une course poursuite en resserrant d’abord sa garde et en essayent de s’appliquer en attaque, même si chaque panier marqué l’était dans la douleur. Le groupe avait le mérite de revenir grâce notamment à deux missiles de Benfatah et Dahbi et à un panier de près de Tribodet (22-27). Dans la salle, les supporters locaux y croyaient de nouveau et donnaient de la voix. 

Mais Correia en deux temps renvoyait le BesAC dans les cordes : sur lancers d’abord, puis sur un nouveau panier majoré (22-32). Gries avait retrouvé du confort et virait à la mi-temps avec 8 longueurs d’avance (28-36).

 La défense oui, l’attaque non 

On était alors partagé entre deux sentiments. celui que ce match restait jouable si le BesAC retrouvait de la réussite extérieure et s’appliquait à faire monter son pourcentage aux lancers.

Malheureusement rien de tout cela n’arrivait. Gries poursuivait sur sa lancée dans le 3e quart-temps avec toujours autant d’efficacité derrière l’arc grâce à Majstorovic, Coreia et Huttel. Le BesAC luttait, luttait, mais encaissait malgré tout un 12-2 qui le repoussait à 16 points de son rival (37-53). Un vrai coup d’assommoir !  Gries pouvait dès lors commencer à se reposer sur ses lauriers et à gérer. Ce qu’il faisait parfaitement en alternant jeu extérieur et jeu intérieur. Le BesAC ne relâchait pas sa pression défensive. Fièrement, il combattait pour ne pas sombrer. Benfatah s’offrait même son 2e panier primé de la soirée... 

L’écart sera porté au maximum à 20 points (48-58) avec une marque finale à 50-68. Dans ce match, le BesAC, pris à froid ,n’avait pas eu le temps de rêver ou de faire rêver à un exploit. Gries avait très vite imposé la loi du plus fort, faisant concéder sa 3e défaite d’affilée aux hommes de Fred Feray. 

Pour la petite histoire, il faut savoir que Gries-Oberhoffen s’est payé le luxe de 11 paniers majorés sur l’ensemble du match, soient 33 points qui correspondent à 48 % de sa marque globale. Impressionnant !

Dans ce contexte, s’il faut louer la combativité et la qualité de la défense mise en place par le BesAC qui n’a laissé que 68 points à un adversaire qui en réalise en moyenne 80, on regrettera une fois de plus la pauvreté de l’efficacité du jeu extérieur bisontin, mais aussi le faible pourcentage, voire la faillite aux lancers : seulement 13 réussis sur 28 tentés (46 %). Face à ce genre d’équipes, ça ne pardonne pas... 

Au classement, cette 3e faite d’affilée n’est bien sûr pas sans conséquence. Le BesAC n’a plus qu’une victoire d’avance sur Lille, le premier relégable. Et voilà que s’annonce un voyage samedi prochain à Saint-Priest, la lanterne rouge. Il n’y aura pas de long discours à faire : la victoire est impérative sur les bords du Rhône pour ne pas se mettre dans l’inconfort total, au regard du maintien, l’objectif prioritaire du BesAC cette saison.

Les marqueurs

BesAC : Pehoua 11, Benfatah 11 (dont 3 X 3 pts), Dahbi 10 (dont 1 X 3 pts), Tribodet 7, Ochereobia 7, Obadina 4, Daure, Bole, Kalambani, Tribout.

Gries-Oberhoffen : Correia 18 (dont 2 X 3 pts) , Majstankovic 14 (dont 4 à 4 pts),Diehl 6 (dont 2 X 3 pts), Matic 6 (dont 1 X 3 pts), Diehl 6 (dont 1 X 3 pts), Huttel 4, Delar 4, Trauttlann 3, Minet 3 (dont 1 X 3 pts), Mankovic 2.

Les réactions

Fred Feray (coach du BesAC) : “ On savait qu’on n’était absolument pas favoris face à cette superbe équipe de Gries. Elle a montré une exceptionnelle adresse à 3 points. Malgré tout, si je dois enregistrer une satisfaction, c’est notre défense car on n’a encaissé que 68 points face à une formation d’habitude bien plus prolifique. En revanche, l’adresse en attaque nous a fait une fois de plus défaut. Mais face à cette équipe leader, je ne veux retenir que le positif : la défense. Elle doit nous permettre de bonnes choses pour la suite “ 

L. Pouillard (coach de Gries-Oberhoffen) : “ On s’attendait à souffrir et on a souffert. Besançon s’est défendu bec et ongles et il a fallu combattre pour gagner. Notre adresse ? On y travaille tous les jours. C’est ma philosophie de jeu. Je préfère qu’on marque à 3 points plutôt qu’à 2 points, car à chaque fois, on enregistre 1 point de plus au score. Cette réussite, ce n’est donc ni du hasard, ni exceptionnel, c’est la résultante d’un vrai travail de tous les jours “. 

La 15e journée

  • BesAC – Gries-Oberhoffen : 50-68
  • Pont de Cheruy – Joeuf : 84-64
  • remblay – Tourcoing : 92-69
  • Sainte-Marie Metz – Kaysersberg : 95-75
  • Lyon SO – Saint-Priest : 73-54
  • WOSB – La Charité : 68-79
  • Lille – Paris : 79-55

Le classement

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00 - 17h00
MAISON DE L'ARCHITECTURE - Besançon