Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le CESE de Franche-Comté inquiet quant aux conclusions de la Commission Mobilité 21

image d'archives ©cese fc - cliquez sur l'image pour agrandir

Réuni en assemblée plénière le jeudi 4 juillet 2013, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) de Franche-Comté a décidé d’adopter une motion, en raison de son inquiétude quant aux conclusions du rapport de la Commission Mobilité 21.

Publicité

Constatant "le report, voire l’abandon, de la liaison fluviale Saône-Moselle/Saône-Rhin malgré l’inscription du projet – comme la LGV – dans le RTE-T", le CESE condamne :

  • "le renvoi de l’achèvement de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône après 2030 sachant que c’est un projet finalisé : participations financières de toutes les collectivités territoriales concernées ainsi que des soutiens financiers interrégionaux (Alsace, Bourgogne et Franche-Comté) et internationaux (Union Européenne et Suisse), foncier acquis, logistique prête. La liaison Allemagne-France-Espagne est un axe reconnu par l’Union Européenne et le rapport « Duron » prive la France d’un soutien communautaire important pour le Grand Est, région actuellement en grande souffrance sociale.
  • le report de la liaison autoroutière A319 entre Langres et Vesoul après 2030 malgré le maintien du contournement de Port-sur-Saône."

La motion adoptée à l’unanimité des suffrages exprimés stipule également que :

  • "Le CESE attire l’attention des pouvoirs publics sur les conséquences que ces choix entraîneront en matière d’emplois et d’activités économiques pour la Franche-Comté comme pour le Grand Est dans son ensemble.
  • Le CESE prend acte de la demande d’une redéfinition complète des branches Ouest et Sud de la LGV Rhin-Rhône. Il a anticipé cette réflexion sur les alternatives, notamment en lien avec l’association Trans Europe TGV. Il entend prendre sa place dans l’étude pour donner à une branche Est achevée toute sa dimension à une authentique liaison Rhin-Rhône avec des ouvertures vers le Nord et le Sud 
  • Si le gouvernement devait suivre toutes les préconisations du rapport de la Commission « Mobilité 21 », ce serait économiquement et socialement extrêmement dommageable pour la Franche-Comté."
miss.dom

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille