Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le Musée des maisons comtoises fête ses 30 ans… Quoi de neuf pour ces 30 prochaines années ?

©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
Virginie Duède-Fernandez ©Musée des maisons comtoises - cliquez sur l'image pour agrandir
©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Les 2 et 3 juin 2018, le Musée des maisons comtoises à Nancray fêtera son 30e anniversaire avec le plein d'animations. Ouvert pour la première fois en 1988 par l'abbé Garneret, ce musée de plein air, qui se veut pédagogique et convivial, a encore plus d'un tour dans son sac pour ces prochaines années. Rencontre avec Virginie Duède-Fernandez, directrice du musée.

Publicité

Ce musée de plein air est né de la volonté d'un homme, franc-comtois, l'abbé Jean Garneret (1902-2002). Artiste issu d'une famille de commerçants, il est passionné par l'environnement et l'architecture. Observant les changements socio-économiques en Franche-Comté, l'apparition de la mécanisation chez les agriculteurs et dans le domaine de la construction, l'abbé Jean Garneret a l'idée de créer un musée-village pour exposer la diversité et la beauté de l'habitat comtois. L'artiste accorde une importance à l'aspect pédagogique du lieu : l'abbé souhaite que les maisons reflètent la vie de leurs habitants. Occupations, pensées, liens sociaux, environnement… tout est fidèlement retranscrit. 

À l'ouverture, la gestion du musée est confiée à l’association Folklore Comtois, fondée par l’abbé en 1960 et Pierre Bourgin est désigné conservateur. Depuis 1997, un syndicat mixte prend le relais. Il se compose aujourd’hui du Conseil départemental du Doubs et de la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon. 

Et pour ces 30 prochaines années ? 

Selon Virginie Duède-Fernandez, "On est vraiment dans une période charnière, le musée a 30 ans, l'âge de la maturité, 63% des habitants de la région viennent au musée et ça on en est très fiers, le musée est ancré dans le territoire."

C'est aussi l'heure du bilan ! "On arrive clairement à nos limites, on a un frein en terme d'infrastructure pour le développement futur", souligne la directrice du musée. Pour remédier à cela, elle souhaiterait faire construire un ou plusieurs bâtiments pour accueillir "dignement" le public, les scolaires, les entreprises, mais aussi les animations, les expositions temporaires et les événements organisés toute l'année. "Aujourd'hui, seules les granges accueillent les expositions et ça nous limite dans leur temps de présentation et bien sûr dans les types d'oeuvres à exposer", explique Virginie, "nous avons 20 000 objets mais tous ne sont pas présentés et sont conservés dans des conditions qui ne sont pas dignes des grands musées de France."

"Que deviendra ce musée demain ?"

En tant que tel, Virginie pense qu'il se doit d'avoir un projet scientifique et culturel, aller plus loin dans ces domaines. "La question que nous avons besoin de nous poser est : que deviendra ce musée demain ? On souhaite vraiment se positionner en musée de synthèse régional, musée ressources, expérimentation, architecture, agriculture, l'homme et la société. C'est ce que nous présentons déjà mais il faut que l'on aille plus loin." 

La recherche du musée pour le créer s'est arrêtée dans les années 80 sur une recherche qui explorait une période antérieure à 1950, soit une période pendant laquelle 70% des habitants étaient des paysans. "70 ans plus tard, le monde s'est transformé avec la période de mécanisation de la chimie et surtout ce que nous voulons demain pour nos territoires et en quoi le musée peut être un lieu d'expérimentation avec les écoles, lycées sur le thème du jardinage, de la permaculture, de l'habitat", indique la directrice. 

Fondamentalement, Virginie souhaite que le musée soit "inédit, précurseur, un lieu de ressource et qui renoue avec le rôle de musée de société". 

Une équipe de médiation riche

Au musée de Nancray, six à sept personnes travaillent quotidiennement pour animer entre 5 et 15 ateliers, expositions, jeux, etc. L'équipe au complet compte 24 personnes "très investies et qui sont parfois bénévoles lors de gros événements", souligne Virginie Duède-Fernandez, "on a vraiment une équipe de médiation riche"

Infos +

  • Le Musée des maisons comtoises accueille entre 40 et 45 000 visiteurs par an.
  • Samedi 2 et dimanche 3 juin : concerts et pique-nique pour les 30 ans du musée !
  • Toutes les infos sur www.maisons-comtoises.org

Infos pratiques

Alexane

Votre météo avec

Evénements de nancray

©Musée des Maisons comtoises
Dim, 1 Avril 2018 0h00 - Sam, 7 Juillet 2018 0h00
Musée des maisons comtoises - Nancray